Skip to content

Dorival Caymmi, Salvador Sobral | Nem eu

9 avril 2017

Dorival Caymmi, Rio de Janeiro, 1938
Dorival Caymmi, Rio de Janeiro, 1938. Source : Wikimedia Commons.

Ce n’est pas que je connaisse grand chose de lui. Je ne sais rien, à vrai dire presque rien. Je connais son nom, Dorival Caymmi, pour l’avoir lu dans des textes en relation avec Caetano Veloso (interviews, notes sur des pochettes de disque ou autres), qui en fait grand cas.

Dorival Caymmi (1914-2008) était un auteur compositeur interprète, natif de Salvador de Bahia comme Caetano Veloso, souvent associé à ce genre un peu fourre-tout désigné du nom de « Música popular brasileira », ou plus fréquemment « MPB », qui s’est constitué vers 1965 et dont les représentants les plus fameux, outre Caetano Veloso, sont Chico Buarque, Tom Jobim, João Gilberto ou encore Elis Regina. Dorival Caymmi était leur aîné à tous : sa carrière était déjà bien entamée en 1965.

C’est en cherchant à connaître un peu mieux l’univers de Salvador Sobral que j’ai à nouveau croisé le nom de Dorival Caymmi. Je suis tombé sur cette merveille : Salvador Sobral, accompagné au piano par Júlio Resende — que nous connaissons pour sa splendide version de Medo avec la voix d’Amália. La chanson s’appelle Nem eu (« Moi non plus »).

Salvador Sobral | Nem eu. Dorival Caymmi, paroles et musique.
Salvador Sobral, chant ; Júlio Resende, piano.
Vidéo : prod. Edições Valentim de Carvalho S.A., 2016.

En voici l’original. Il date de 1952, c’est à dire bien avant l’avènement de la MPB.

Dorival Caymmi | Nem eu. Dorival Caymmi, paroles et musique.
Dorival Caymmi, chant ; accompagnement d’orchestre. Première publication : disque 78 t Odeon ‎13.288 (Brésil, 1952).

Não fazes favor nenhum
Em gostar de alguém
Nem eu, nem eu, nem eu
Quem inventou o amor
Não fui eu
Não fui eu, não fui eu
Não fui eu nem ninguém
O amor acontece na vida
Estavas desprevenida
E por acaso eu também
E como o acaso é importante querida
De nossas vidas a vida
Fez um brinquedo também

 

Quand tu aimes quelqu’un,
Ce n’est pas une faveur que tu lui fais
Moi non plus, moi non plus
Ce n’est pas moi
Qui ai inventé l’amour
Ce n’est pas moi, ce n’est pas moi
Ce n’est ni moi ni personne
L’amour surgit dans la vie
Tu ne t’y attendais pas
Et par hasard moi non plus
Et comme le hasard est important, mon amour,
De nos deux vies la vie
S’est fait un jouet.
Dorival Caymmi.
Nem eu
.
Dorival Caymmi.
Nem eu
. Traduction L. & L.

2 commentaires leave one →
  1. zazou permalink
    20 avril 2017 18:05

    Merci de m’avoir permis de comprendre ce beau texte que Salvador Sobral met merveilleusement bien en valeur. J’avais déjà craqué pour « Amar pellos dois » avec sa voix tellement musicale et « Nem eu » me laisse penser que ce grand échalas est un musicien splendide comme il y en a peu. J’en ai encore les larmes aux yeux après la 20ème écoute

    • 20 avril 2017 18:26

      Pourtant je n’arrive pas à rendre la simplicité et le naturel des paroles originales… Mais ça en donne une idée 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :