Skip to content

Salvador Sobral | Amar pelos dois

10 mars 2017

J’adore. Aussi bien la chanson elle-même — qui fait un peu années 50 — que le personnage, du moins ce qu’on en voit ici. Cette façon d’être en scène, à l’opposé de toute convention et de l’histrionisme ambiant. Cette gestuelle étonnante, qui tient un peu du mime, sans parler de la coiffure ni de la garde-robe. On croirait un Monsieur Hulot contemporain. On ne serait pas étonné de voir le micro se décrocher, ou un chien accourir en agitant la queue en signe d’amitié.

Salvador Sobral a 27 ans. La chanson qu’il interprète est une œuvre de sa sœur Luísa Sobral, son aînée de deux ans. Autrice-compositrice-interprète, elle illustre une tendance de la chanson portugaise qui fait florès depuis quelques années, influencée par le jazz.

Salvador Sobral | Amar pelos dois. Luísa Sobral, paroles et musique.
Salvador Sobral, chant ; accompagnement d’orchestre.
Vidéo : Festival RTP da canção 2017, 1re demi-finale, 17 février 2017 (extrait). Production : Portugal, RTP [Rádio e Televisão de Portugal], 2017.

Se um dia alguém
Perguntar por mim
Diz que vivi
Para te amar.

 

Si un jour quelqu’un
T’interroge sur moi
Dis-lui que je n’ai fait
Que t’aimer.
Antes de ti
Só existi
Cansado e sem nada p’ra dar
Meu bem
Ouve as minhas preces
Peço que regresses
Que me voltes a querer.

 

Avant toi
Je n’avais
Envie de rien, ni rien à donner
Mon amour
Écoute-moi
Je voudrais que tu reviennes
Et que tu m’aimes à nouveau.
Eu sei
Que não se ama sozinho
Talvez devagarinho
Possas voltar a aprender

 

Je sais
Qu’en amour il faut être deux
Si on y va doucement
Peut-être que tu y arriverais ?
Se o teu coração
Não quiser ceder
Não sentir paixão
Não quiser sofrer
Mais si ton cœur
Ne veut pas t’obéir
S’il ne veut pas aimer
S’il ne veut pas souffrir,
Sem fazer planos
Do que virá depois
O meu coração
Pode amar pelos dois.
Sans vouloir te forcer
Sache que
Mon cœur à moi
Peut bien aimer pour deux.
Luísa Sobral.
Amar pelos dois
.
Luísa Sobral .
Amar pelos dois
. Traduction L. & L.

La vidéo est un extrait d’une émission de la télévision publique portugaise, le Festival RTP da canção 2017, télé-crochet destiné à désigner la chanson qui représentera le pays au prochain Concours Eurovision. Celle présentée par Salvador Sobral, opposée à 15 œuvres assez vilaines je dois dire, dont beaucoup ressortissaient à une forme de variété portugaise particulièrement moche, en est sortie miraculeusement victorieuse.

4 commentaires leave one →
  1. françoise KNEBELMANN permalink
    11 mars 2017 10:58

    je n aime pas trop les violons etc ..mais je reconnais qu il y a la une expression libre de toutes conventions surtout dans la posture et l intention .Merci de nous faire découvrir
    ce que l on aurait jamais l idée d aller chercher.

    • 11 mars 2017 11:28

      C’est à dire que ces violons débordants, il semble lui-même les prendre au second degré.

  2. Moidune permalink
    11 mars 2017 20:07

    Oui, mais, ils sont bien présents les violons sirupeux. D’accord pour le charme de la voix, la liberté rafraichissante de l’interprétation. Il m’a fallu deux écoutes et la chanson s’est incrustée en moi. La première, incrédule, la seconde tout était reconnu.
    C’est donc la chanson qui représentera le Portugal ? Si peu Fado, si peu Jazz, s’appuyant sur ce grand Coucou, traversé d’émotions. Ca fait si tant florès, ces combinaisons entre mélo et sirop ? J’y flaire un coup de coeur de votre part pour cette tendre joliesse, cette voix tendre et passionnée. cette gaucherie tremblante pourtant maîtrisée.
    Et à laquelle je suis sensible moi aussi, en toute reddition.

    • 11 mars 2017 21:08

      Je parlais d’une influence du jazz sur les compositions de Luísa, la sœur du « grand coucou » (et aussi sur sa façon de chanter d’ailleurs — celle de Luísa, je veux dire). Elle a vécu assez longtemps aux États-Unis je crois, lui un peu aussi, mais plus encore à Barcelone, avant de retourner au Portugal. Ça reste de la chanson bien sûr, mais éloignée de la variété portugaise habituelle, et aux antipodes de la pop de type Eurovision. Je me demande comment il y sera reçu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :