Skip to content

Ca s’appelle comment ici ?

6 mai 2009

J’appelle cet endroit Je pleure sans raison que je pourrais vous dire. La phrase dont ce nom est extrait :

Je pleure sans raison que je pourrais vous dire, c’est comme une peine qui me traverse, il faut bien que quelqu’un pleure, c’est comme si c’était moi.

je la trouve magnifique, l’une des plus belles de la littérature française. Duras était un écrivain du rythme et de la couleur, elle écrivait en musicienne, ça s’entend particulièrement dans cette phrase. Et puis il y a autre chose : Duras pour moi c’est une fadista, elle est digne du fado, née portugaise elle aurait été l’un des plus grands écrivains de cette littérature-là.

Non que je sois portugais, je suis breton, mais pour moi c’est pareil. Le Portugal c’est une Bretagne ancrée plus au Sud, Lisbonne c’est comme un Brest intact et lumineux, la capitale que la Bretagne n’a pas eue.

Lili et Lulu

2 commentaires leave one →
  1. 12 septembre 2017 18:37

    Boa tarde,
    Muito obrigada pelo excelente Blogspot. Pelo que pude ver e ouvir nas canções, fados, entrevistas e divulgação que encontrei. Parabéns.
    Melhores cumprimentos
    Maria da Glória

    • 12 septembre 2017 19:13

      Obrigado eu!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :