Aller au contenu principal

A coroa do rei • Amália, Dircinha Batista

28 janvier 2022

A coroa do rei
Não é de ouro e nem de prata.
Eu também já usei
E sei que ela é de lata!
David Nasser (1917-1980). A coroa do rei (1949).

La couronne du roi
N’est ni en or ni en argent.
Moi je l’ai déjà portée,
Je sais qu’elle est en fer-blanc !

Amália Rodrigues (1920-1999)A coroa do rei. David Nasser, paroles ; Haroldo Lobo, musique.
Amália Rodrigues, chant ; Raúl Nery, guitare portugaise ; Santos Moreira, guitare.
Enregistrement : Lisbonne, Studios V. de Carvalho, rua Nova da Almeida, 1951.
Première publication dans l’album Rara e inédita / Amália Rodrigues. Portugal, 1989. Nouvelle publication dans l’album Amália no Chiado. Portugal, 2014.

Très tôt dans sa carrière, c’est à dire dès 1945, Amália Rodrigues s’est rendue au Brésil. En quelques mois, elle y est devenue aussi populaire qu’au Portugal et l’est restée toute sa vie. C’est là qu’elle a réalisé ses premiers enregistrements : huit disques 78 tours de deux chansons chacun (avec notamment Ai, Mouraria de Frederico Valério, l’un de ses plus grands succès). Elle y a rencontré son second mari, César Seabra (un Portugais expatrié), et s’y est même installée quelque temps avec lui, avant que le couple ne regagne définitivement le Portugal. Mais elle est restée très liée affectivement à ce pays, qui lui était une seconde patrie.

De même que Caetano Veloso et sa sœur Maria Bethânia l’admiraient et lui ont rendu hommage à plusieurs reprises en mettant à leur propre répertoire l’un ou l’autre de ses fados, de même Amália s’est laissée aller, dans la première partie de sa carrière, à reprendre quelques chansons brésiliennes. Par exemple la savoureuse A coroa do rei (« La couronne du roi ») qu’elle avait entendue au carnaval de Rio de 1950, chantée par Dircinha Batista, ou Baptista (1922-1999). Elle l’a l’enregistrée à son tour à Lisbonne l’année suivante, en tentant d’imiter l’accent carioca.


A coroa do rei
Não é de ouro e nem de prata.
Eu também já usei
E sei que ela é de lata!

La couronne du roi
N’est ni en or ni en argent.
Moi je l’ai déjà portée,
Je sais qu’elle est en fer-blanc !

Não é ouro, nem nunca foi
A coroa que o rei usou.
É de lata barata e, olhe lá,
Borocoxô!

Elle n’a jamais été en or,
La couronne du roi,
Elle est en fer-blanc bon marché,
Fatigué !

Na cabeça do rei andou
E na minha andou também.
É por isso que eu digo
Que não vale um vintém!

Le roi l’a mise sur sa tête
Et moi sur la mienne
Et c’est pour ça que je dis
Qu’elle ne vaut pas un sou !
David Nasser (1917-1980). A coroa do rei (1949).
.
David Nasser (1917-1980). La couronne du roi, traduit de : A coroa do rei (1949) par L. & L.

Dircinha Batista (1922-1999)A coroa do rei. David Nasser, paroles ; Haroldo Lobo, musique.
Dircinha Batista, chant ; accompagnement d’orchestre.
Première publication : Brésil, 1949.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :