Aller au contenu principal

Marco Oliveira • Nenhum de nós

17 avril 2021

Le discret Marco Oliveira annonce la parution de son 3e album, enregistré en novembre 2019, pour ce mois de mai. À titre de mise en bouche, un premier extrait en a été divulgué hier : Nenhum de nós (« Aucun de nous »), un fado dont il est l’auteur, paroles et musique. Son interprétation d’une élégante simplicité, sans fioritures ni emportements, sobrement soutenue par une guitare portugaise, une guitare classique (la sienne) et une contrebasse, est d’une très grande classe. On pense à António dos Santos (1919-1993), créateur de Gaivotas em terra, d’ailleurs enregistré par Marco Oliveira. « Nenhum de nós », écrit-il dans le texte de présentation, « est un fado que j’ai écrit à propos d’un long adieu […], [de] lettres écrites et jamais envoyées, [de] mots restés en suspens entre deux personnes. »

Si l’ensemble de l’album à venir est de cette veine, ce sera un grand album de fado.

Marco OliveiraNenhum de nós. Marco Oliveira, paroles & musique (Fado Alexandrino de Sesimbra).
Marco Oliveira, chant, guitare ; Ricardo Parreira, guitare portugaise ; Carlos Barretto, contrebasse ; José Mário Branco, production.
Enregistrement : Lisbonne, studios Valentim de Carvalho, novembro 2019. Portugal : SME Portugal, ℗ 2021.
Vidéo :
Aurélio Vasques, réalisation ; João Leão, assistant de réalisation. Production : Zul filmes. Portugal, 2021.
Filmé à Lisbonne en février 2021.


De tudo o que dissemos
faltou dizer adeus
Chorar, seguir de vez
por essa longa estrada
O tempo foi passando,
levou-me beijos teus
E as cartas que escrevi
ficaram sem morada

Nous nous sommes dit tant de choses,
mais pas le mot adieu.
Pleurer, s’en tenir désormais
à cette longue route.
Le temps a passé,
emportant tes baisers,
Je t’ai écrit tant de lettres,
sans les envoyer…

Eu nunca mais te vi,
tu nunca mais me viste
Nas mesmas velhas ruas
onde a saudade mora
Saudade de nós dois,
do amor que ainda existe
Por pena desespera,
em mágoas se demora

Je ne t’ai jamais revue,
tu ne m’as jamais revu
Dans ces mêmes vieilles rues
où réside la saudade,
Saudade de nous deux,
de l’amour toujours vivant,
Qui par tristesse se désespère
et s’attarde dans le chagrin.

É tudo tão diferente,
bem sei que já mudaste
Em tudo o que eu sonhava,
em tudo o que eu sentisse
Mas lembra-te de mim
na vida que encontraste
E que ao dizer adeus,
nenhum de nós o disse

Maintenant tout est bien différent,
déjà tu as changé
Dans mes rêves d’alors,
dans ce que j’ai pu ressentir
Mais souviens-toi de moi
dans la vie que tu mènes
Souviens-toi qu’au moment de se dire adieu,
aucun de nous ne l’a dit.
Marco Oliveira (né en 1988). Nenhum de nós (2019).
.
Marco Oliveira (né en 1988). Aucun de nous, traduit de Nenhum de nós (2019) par L. & L.

6 commentaires leave one →
  1. 18 avril 2021 18:45

    J’ai une passion sans bornes pour le fado. Merci pour cette découverte.

    • 18 avril 2021 18:50

      Et il ne fait que s’améliorer au fil de ses enregistrements, Marco Oliveira.

  2. Anne-Marie permalink
    19 avril 2021 19:45

    Ah ça c’est très beau, merci beaucoup pour cette avant-première, qui nous fait trouver le temps moins long ! (rien à voir avec cette espèce de guignol chantant maldiçâo !)

  3. MD1 permalink
    22 avril 2021 11:53

    C’est un grand plaisir d’entendre (et de lire) ce beau poème chanté avec émotion engagement et parfaite harmonie entre l’interprète et les musiciens . Merci encore.

Trackbacks

  1. Marco Oliveira • Gaivotas em terra | Je pleure sans raison que je pourrais vous dire

Répondre à Anne-Marie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :