Aller au contenu principal

La môme caoutchouc | Fréhel & Jean Gabin

13 mai 2019

J’ai une petite gosse extra
Elle est en gutta-percha
Élastique
Et vraiment fantastique
Serge Veber (1897-1976). La môme caoutchouc (1931). Extrait.

La môme caoutchouc fait partie de la partition originale composée par Maurice Yvain pour le film Cœur de lilas, réalisé par Anatole Litvak en 1931, sorti en 1932. La chanson y est chantée successivement, avec des paroles en partie différentes, par Jean Gabin (dans le rôle de Martousse, un mauvais garçon) et par la grande Fréhel (dont le personnage porte le nom splendide de « La Douleur »).

Petit hommage au danseur João Reis Moreira, le « môme caoutchouc » qui accompagne Conan Osíris sur scène (voir les billets Actualité de la saudade. 2 et Actualité de la saudade. 2½).

Jean Gabin (1904-1976) & Fréhel (1891-1951) | Cœur de lilas (1932). Extrait. Anatole Litvak, réalisation ; d’après la pièce de Charles-Henry Hirsch et Tristan Bernard ; Dorothy Farnum, Anatole Litvak, Serge Veber, adaptation ; Serge Veber, dialogues ; Maurice Yvain, musique ; Marcelle Romée (Cœur de Lilas), André Luguet (André Lucot, le jeune inspecteur), Jean Gabin (Martousse, un mauvais garçon), Madeleine Guitty (Mme Charignoul), Carlota Conti (Mme Madeleine Novion), Fréhel (« La Douleur »)…, acteurs.
France, 1932.
Dans cet extrait : Jean Gabin & Fréhel, chant. L’extrait présente quelques coupures.

J’ai une petite gosse extra
Elle est en gutta-percha
Élastique
Et vraiment fantastique
Elle s’met la tête sous les pieds
Et les doigts de pied dans l’nez
Brusquement au plumard
Elle fait le grand écart

Elle se met en vrille
Elle vous fait la chenille
Tout à coup
Les jambes à son cou
Elle s’enroule
S’met en boule
Et se grignote les genoux

La môme caoutchouc
Avec elle, c’qu’on peut faire, ah c’est fou
Elle vous prend et toc et toc
On n’est plus qu’une loque
Ah c’est pas du toc
Elle vous disloque
La môme caoutchouc
C’est un lot, c’est un drôle de p’tit bout
On la cherche en-dessus et on la trouve en-dessous
La môme caoutchouc

Dans tous les encombrements
Elle se glisse légèrement
Elle s’faufile
Elle me sert de coupe-file
Par contre dans le métro
Elle se gonfle les pectoraux
Je suis toujours certain
D’trouver un strapontin

Quand d’sa peau j’ai marre
J’lui dis « Faut qu’tu t’barres »
Pas moyen
Toujours elle revient
Elle s’allonge
Se prolonge
C’est un ressort à boudins

La môme caoutchouc
Pour l’avoir, c’est pas commode du tout
Elle se gondole, elle se détraque
Quel drôle de micmac
Moi, elle me fout l’trac
Elle m’estomaque
La môme caoutchouc
J’voudrais bien pouvoir en prendre un bout
Elle est encore couchée, je m’approche, elle est debout
La môme caoutchouc
Serge Veber (1897-1976). La môme caoutchouc (1931). Extrait.

Fréhel a réalisé un enregistrement studio de La môme caoutchouc conforme à la version qu’elle chante dans le film. Cette version diffère de celle de Jean Gabin à partir du couplet où la chanteuse déclare être « la môme caoutchouc » : « J’peux bien vous l’dire entre nous / Eh bien la môme caoutchouc / C’est ma pomme / Oui, c’est comme ça qu’on m’ nomme / La guimauve à côté de moi / C’est un vrai morceau de bois… ».

Fréhel (1891-1951) | La môme caoutchouc. Serge Veber, paroles ; Maurice Yvain, musique. Du film Cœur de lilas (1932), réalisation Anatole Litvak.
Fréhel, chant ; accompagnement d’orchestre. France, 1935 ?

No comments yet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :