Aller au contenu principal

Mísia | Ausência

6 avril 2019

No entanto és sempre tu
Sempre que canto o meu fado
É quase o teu corpo nu
Quase quase aqui ao lado
Tenho a noite por exílio
A tua ausência por lei
Tiago Torres da Silva. Ausência (extrait)

Et pourtant à chaque fois
Mon fado, c’est toujours toi
Et c’est presque ton corps nu
Presque presque, là près de moi.
Je m’exile dans la nuit
Ton absence est ma loi

Ausência (« absence ») constitue l’estafette du nouvel album de Mísia, Pura vida (banda sonora), à paraître la semaine prochaine et qui promet d’être assez divertissant.

On voit dans ce clip la chanteuse jouer sur plusieurs registres : sa grande connaissance du fado traditionnel (elle utilise une musique d’Alfredo Marceneiro, le Fado Pajem, ici étirée, écartelée entre rock, fado et tango, le chant restant plutôt fadiste), sa fantaisie créatrice et sa présence théâtrale. La voix est toujours un peu dure, mais Mísia est folle, c’est ce qui la sauve et qui nous enchante.

Attendons la suite…


Mísia | Ausência. Tiago Torres da Silva, paroles ; Alfredo Marceneiro, musique (Fado Pajem).
Mísia, chant ; Luís Guerreiro, guitare portugaise ; Cláudio Romano, guitare électrique ; Luís Cunha, violon ; Paulo Gaspar, clarinette basse ; Fabrizio Romano, piano, arrangements. Extrait de l’album Pura vida (banda sonora) / Mísia. Portugal, 2019.
Vidéo : Mísia, Marcus Rovisco, participants ; Diogo Varela Silva, réalisation. 2019. Production : Museu do Fado (Lisbonne), Liberdades Poéticas, Portugal, 2019.

7 commentaires leave one →
  1. stj permalink
    15 décembre 2019 23:19

    J’aime beaucoup la voix de Misia,mais sa fantaisie me gache tout et je lui en veux.

    • 16 décembre 2019 12:30

      Sa fantaisie ? Elle cache quelque chose de plus profond… Ce dernier album, « Pura vida (banda sonora) », elle l’a conçu alors qu’elle luttait contre un cancer.

      • stj permalink
        16 décembre 2019 18:12

        Je comprends. J’aime sa voix justement parce qu’elle a ce profondeur,Je n’ai pas parle de son dernier album seulement. Generalement elle me gache un peu le plaisir d’ecouter sa voix a cause des images,les arrangements et le theatre qui me depassent.

      • 16 décembre 2019 18:16

        Oui, je vois ce que vous voulez dire. Moi non plus, je n’ai pas aimé certaines de ses initiatives — comme par exemple un violon qu’elle avait introduit dans son groupe d’instrumentistes à une certaine période et que je trouvais d’une grande laideur.

  2. stj permalink
    16 décembre 2019 18:59

    ,,Le fado de Misia » (si je me rappele bien le titre),un documentaire diffuse sur Arte il y a quelques annees,c’etait ma premiere rencontre avec le fado. Je trouve simplement qu’elle a un vrai talent pour le fado,c’est pourquoi je lui en veux un peu quand elle me decoit,c’est-a-dire quand elle ne chante pas comme moi je le souhaiterais 🙂

Trackbacks

  1. Alfredo Marceneiro | O pajem | Je pleure sans raison que je pourrais vous dire
  2. Mísia • Pura vida (banda sonora) (2019) | Je pleure sans raison que je pourrais vous dire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :