Aller au contenu principal

El día que nací yo • Rodrigo Cuevas (& Imperio Argentina)

3 avril 2021

Rodrigo Cuevas. Manual De Cortejo, Rodrigo Cuevas ronda a Raül Refree. Espagne : Aris Música, 2019.
Rodrigo Cuevas. Manual De Cortejo, Rodrigo Cuevas ronda a Raül Refree. Espagne : Aris Música, 2019.

« Rodrigo Cuevas, Oviedo 1985, es un artista total » (« Rodrigo Cuevas, né à Oviedo en 1985, est un artiste total ») — annonce sans détour la note biographique du site Internet dudit Rodrigo (https://rodrigocuevas.sexy), qui se présente en outre comme « agitador folclórico ».

« L’agitation folklorique » menée par Rodrigo, centrée sur la musique traditionnelle de ses Asturies natales, est attestée par son premier album, Manual de cortejo [« Manuel de séduction »], réalisé en partenariat avec Raül Refree, que nous connaissons pour ses collaborations avec Sílvia Pérez Cruz, Rosalía, ou, plus récemment, pour le projet Lina_ Raül Refree.

« Manual de Cortejo » es un disco lento; hecho sin prisas, para escuchar sin prisas, para vivir sin prisa. En él hay todo un recorrido por los ritmos y las melodías asturianas aderezadas con algún ritmo y melodía de otros lugares de la península.
Site Internet de l’artiste : https://rodrigocuevas.sexy/albums/manual-de-cortejo/

« Manual de Cortejo » est un disque lent ; fait sans hâte, à écouter sans hâte, à vivre sans hâte. Il renferme tout un parcours à travers les rythmes et les mélodies asturiennes assaisonnés de rythmes et de mélodies d’autres lieux de la péninsule.

Extraite de Manual de cortejo, voici par exemple El día que nací yo, réinterprétation d’une copla créée par Imperio Argentina (1910-2003) dans Morena clara, un film de 1936.

Rodrigo CuevasEl día que nací yo. Antonio Quintero Ramírez & Manuel Desco Sanz [pseudonyme de Pascual Guillén Aznar] ; Juan Mostazo Morales, musique.
Rodrigo Cuevas, chant, percussion, synthétiseur, électronique ; Rubén Bada, guitare électrique, basse, chœurs ; Tino Cuesta, synthétiseur, accordéon, programmation, chœurs ; Mapi Quintana, tambourin, vocodeur, palmas, chœurs ; Juanjo Díaz, percussion ; Raül Refree & Rodrigo Cuevas, production.
Enregistrement : Barcelone, Estudios Calamar.
Extrait de l’album Manual De Cortejo / Rodrigo Cuevas ronda a Raül Refree. Espagne, ℗ 2019.

Morena clara (1936). Extrait. Florián Rey, réalisation, scénario & dialogues ; d’après la pièce Morena Clara, de Antonio Quintero Ramírez & Manuel Desco Sanz [pseudonyme de Pascual Guillén Aznar].
Distribution : Imperio Argentina (Trinidad Marqués « Trini » ; Miguel Ligero (Agustín Marqués « Regalito ») ; Manuel Luna (Enrique Baena) ; …
Production : Espagne : Cifesa, 1936. Date de sortie (Espagne) : 1936.

Chanson :
Imperio Argentina (1910-2003)El día que nací yo. Antonio Quintero Ramírez & Manuel Desco Sanz [pseudonyme de Pascual Guillén Aznar] ; Juan Mostazo Morales, musique.
Imperio Argentina, chant ; accompagnement d’orchestre.


El día que nací yo
¿Qué planeta reinaría?
Por donde quiera que voy
¿Qué mala estrella me guía?

Sous quelle planète
Suis-je née ?
Quelle mauvaise étoile
Me guide où que j’aille ?

Estrella de plata,
La que más reluce.
¿Por qué me llevas por éste calvario
llenito de cruces?

Étoile d’argent,
Toi la plus brillante,
Pourquoi me faire parcourir ce calvaire
Tout semé de croix ?

Tú vas a caballo
Por el firmamento
Yo cieguecita sobre las tinieblas
A pasito lento.

Tu traverses le ciel
Sur ton destrier
Tandis que sous la voûte des ténèbres,
À l’aveuglette, je marche à pas lents.

El barco de vela
De tu poderío
Me trajo a este puerto
Donde me se ahogan
Los cinco sentidos.

Le voilier
De ta puissance
M’a menée jusqu’à ce port
Où se noient
Mes cinq sens.

El día que nací yo
¿Qué planeta reinaría?
Por donde quiera que voy
¿Qué mala estrella me guía?

Sous quelle planète
Suis-je née ?
Quelle mauvaise étoile
Me guide où que j’aille ?

Estrella de nácar
Déjame ser buena
Y que me pongan
En estos barrotes
Mi reloj de arena.

Étoile de nacre,
Laisse-moi être bonne,
Ordonne qu’on enferme
Mon sablier
Derrière ces barreaux.

Yo haré lo que mandes
Rey de los luceros
Y cuando él diga:
« Que la lleven presa »
Le diré: « te quiero ».

Je t’obéirai,
Roi des astres.
Et quand il ordonnera :
« Qu’on la jette en prison »
Je lui dirai : « Je t’aime ».

El día que nací yo
¿Qué planeta reinaría?
Por donde quiera que voy
¿Qué mala estrella me guía?

Sous quelle planète
Suis-je née ?
Quelle mauvaise étoile
Me guide où que j’aille ?
Antonio Quintero Ramírez (1895-1977) & Manuel Desco Sanz [pseudonyme de Pascual Guillén Aznar] (1891-1972). El día que nací yo (1935).
Antonio Quintero Ramírez (1895-1977) & Manuel Desco Sanz [pseudonyme de Pascual Guillén Aznar] (1891-1972). Le jour où je suis née, traduit de El día que nací yo (1935) par L. & L.

Rodrigo Cuevas
Manual de cortejo (2019)

Rodrigo Cuevas. Manual De Cortejo, Rodrigo Cuevas ronda a Raül Refree. Espagne : Aris Música, 2019.Manual De Cortejo / Rodrigo Cuevas ronda a Raül Refree. — Production : Espagne : El Cohete Internacional, ℗ 2019.

CD : Aris Música, 2019. — CD019. EAN 8429006488247.
Voir la notice dans Discogs.

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :