Aller au contenu principal

Los marineros son las alas del amor

13 mars 2021

Marinero Tano : mural en El Caminito (Buenos Aires), par Oscar Tello sur Flickr
Marinero Tano : mural en El Caminito (Buenos Aires), par Oscar Tello sur Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)


Los marineros son las alas del amor,
son los espejos del amor,
el mar les acompaña,
y sus ojos son rubios lo mismo que el amor
rubio es también, igual que son sus ojos.

Les marins sont les ailes de l’amour,
Ils sont les miroirs de l’amour,
La mer les accompagne,
Et leurs yeux sont blonds, pareils à l’amour
Blond lui aussi, de même que leurs yeux.

La alegría vivaz que vierten en las venas
rubia es también,
idéntica a la piel que asoman;
no les dejéis marchar porque sonríen
como la libertad sonríe,
luz cegadora erguida sobre el mar.

La joie vive qu’ils versent dans les veines
Est blonde aussi,
Identique à la peau qu’ils montrent ;
Ne les laissez pas s’en aller car ils sourient
Comme la liberté sourit,
Lumière éblouissante ouverte sur la mer.

Si un marinero es mar,
rubio mar amoroso cuya presencia es cántico,
no quiero la ciudad hecha de sueños grises;
quiero sólo ir al mar donde me anegue,
barca sin norte,
cuerpo sin norte hundirme en su luz rubia.

Si un marin est une mer,
Blonde mer amoureuse dont la présence est un cantique,
Je ne veux pas de la ville avec ses songes gris ;
Je ne veux qu’aller à la mer et m’y noyer,
Barque égarée,
Corps égaré me perdre en sa lumière blonde.
Luis Cernuda (1902-1963). Los marineros son las alas del amor, extrait de : Los placeres prohibidos (1931).
.
.
.
Luis Cernuda (1902-1963). Les marins sont les ailes de l’amour, traduit de Los marineros son las alas del amor (1931) par Jacques Ancet. Dans : Luis Cernuda. Les Plaisirs interdits, traduits par Jacques Ancet, Éditions Fata Morgana, 1981 (Dioscures). Texte original espagnol et traduction française.

CarminhoMeu amor marinheiro. António Campos, paroles ; Joaquim Pimentel, musique.
Vidéo : João Botelho, réalisation. Participants : Carminho (la chanteuse), Luís Guerreiro (le joueur de guitare portugaise), Diogo Clemente (le guitariste), Yami Aloelela (le joueur de basse acoustique). Portugal, 2009.
Bande son : Carminho, chant ; José Manuel Neto, guitare portugaise ; Diogo Clemente, guitare, direction musicale ; Marino de Freitas, basse acoustique. Enregistrement : Lisbonne (Portugal), studios Lisboa.
Extrait de l’album Fado / Carminho. Portugal, ℗ 2009.


Tenho ciúme das verdes ondas do mar
Que teimam em querer beijar
teu corpo erguido às marés.

Je suis jalouse des vertes vagues de la mer
Obstinées dans leur désir
De ton corps dressé face aux marées.

Tenho ciúme do vento que me atraiçoa
Que vem beijar-te na proa
E morre pelo convés.

Je suis jalouse du vent qui me trahit
Qui vient t’embrasser à la proue
Puis s’en va mourir sur le pont.

Tenho ciúme do luar da lua cheia
Que no teu corpo se enleia
Para contigo ir bailar.

Je suis jalouse de l’éclat de la pleine lune
Qui enlace ton corps
Pour t’emmener danser.

Tenho ciúme das ondas que se levantam
E das sereias que cantam
Que cantam p’ra te encantar.

Je suis jalouse des vagues qui se lèvent
Et des sirènes qui chantent
Qui chantent pour t’enchanter.

Ó meu amor marinheiro
Dono dos meus anelos
Não deixes que à noite a lua
Roube a côr aos teus cabelos.

Oh mon marin mon amour
Maître de mes désirs brûlants
Ne laisse pas la lune cette nuit
Dérober la couleur de tes cheveux.

Não olhes para as estrelas
Porque elas podem roubar
O verde que há nos teus olhos
Teus olhos da cor do mar.

Ne regarde pas les étoiles
Car elles pourraient voler
Ce vert que tu as dans les yeux
Dans tes yeux couleur de mer.
António Campos. Meu amor marinheiro.
.
António Campos. Mon marin, mon amour, traduit de Meu amor marinheiro par L. & L.

Maxi marinero para Muneq mag, par Pol Lion sur Flickr
Maxi marinero para Muneq mag, par Pol Lion sur Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :