Skip to content

Pomba branca | Beatriz da Conceição, Gisela João, Max

4 novembre 2017

Pomba branca, pomba branca
Já perdi o teu voar
Naquela terra distante
Toda coberta pelo mar
Vasco de Lima Couto (1924-1980). Pomba branca, pomba branca (1973).

Blanche colombe, blanche colombe
À présent je ne te vois plus voler
Dans ce pays lointain
Tout recouvert de mer

Il s’agit de la nostalgie du pays de l’enfance, lorsque la vie l’a éloigné de vous. Il s’agit à vrai dire de la nostalgie de l’enfance, qui avait lieu dans ce pays.

Quel serait ce « pays lointain, tout recouvert de mer » ? Est-ce le pays quitté, ou bien celui de l’exil ? Les motifs de l’inondation et de la colombe évoquent l’épisode biblique du Déluge. Peut-être est-ce l’enfance, cette terre engloutie à jamais dont aucune colombe n’annoncera plus la réapparition.

Le poème est de Vasco de Lima Couto (1924-1980), originaire de Porto, mais c’est Maximiano de Sousa, dit Max (1918-1980), madérois émigré à Lisbonne, qui a composé la musique de cette chanson et l’a rendue célèbre. Nous connaissons déjà ce Max. Chanteur et humoriste, il fait un peu penser à Bourvil, tant par le physique que par le personnage, extrêmement populaire au Portugal dès la fin des années 1940. Pomba branca, pomba branca, une de ses dernières œuvres, est aussi l’un de ses plus grands succès.

Il est probable pourtant que Pomba branca a été créée non par Max lui-même, mais par la fadiste Beatriz da Conceição, dans une interprétation très élégante.

Comme Vasco de Lima Couto, Beatriz da Conceição (1939-2005) était originaire de Porto.

Beatriz da Conceição (1939-2005) | Pomba branca, pomba branca. Vasco de Lima Couto, paroles ; Maximiano de Sousa, musique.
Beatriz da Conceição, chant ; Conjunto de guitarras de José Nunes.
Portugal, 1973 ou 1974.

Mais voici que la pétulante Gisela João, qui recrée volontiers des fados du répertoire de Beatriz da Conceição, reprend à son tour Pomba branca à sa manière bien caractéristique, l’animant d’une vie frémissante. J’adore cette vidéo je dois dire, prise sur le vif à Lisbonne lors du festival « Caixa Alfama » 2016 — même si le son n’est pas très bon.

Gisela João | Pomba branca. Vasco de Lima Couto, paroles ; Maximiano de Sousa, musique.
Gisela João, chant ; instrumentistes non désignés.
Captation : Lisbonne, Festival Caixa Alfama, septembre 2016.
Vidéo : Isidoro Fernandes, 2017 (mise en ligne).

Pomba branca, pomba branca
Já perdi o teu voar
Naquela terra distante
Toda coberta pelo mar.

 

Blanche colombe, blanche colombe
À présent je ne te vois plus voler
Dans ce pays lointain
Tout recouvert de mer.
Fui criança, andei descalço
Porque a terra me aquecia
Eram longos os meus olhos
Quando a noite adormecia
Vinham barcos dos países
Eu sorria, de os sonhar
Traziam roupas, felizes
As crianças dos países
Nesses barcos a chegar.

 

J’étais enfant, je marchais pieds nus
La terre me réchauffait
Et mes yeux s’allongeaient
Quand la nuit s’endormait
Il venait des bateaux de partout
Et je souriais dans mon rêve
De ces enfants des bateaux
De leurs habits, de leur bonheur
Dans ces bateaux qui venaient.
Depois mais tarde ao perder-me
Por ruas doutras cidades
Cantei meu amor ao vento
Porque sentia saudades.
Saudades do meu lugar
Do primeiro amor da vida
Desse instante a aproximar
Os campos do meu lugar
À chegada e à partida.

 

Plus tard je me suis perdu
Dans des rues, dans des villes
Je chantais mon amour au vent
Pour apaiser mon cafard.
Nostalgie de mon pays,
De mon premier amour
De cet instant où j’approchais
De ma campagne, de chez moi,
Des arrivées et des départs.
Vasco de Lima Couto (1924-1980). Pomba branca, pomba branca. (1973).
Vasco de Lima Couto (1924-1980).
Blanche colombe
, traduit de : Pomba branca, pomba branca par L. & L.

Voici enfin la version de Max :

Max | Pomba branca, pomba branca. Vasco de Lima Couto, paroles ; Maximiano de Sousa, musique.
Max, chant ; Orquestra de Jorge Machado ; Jorge Machado, arrangements et direction.
Portugal, 1974.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :