Skip to content

Silvia Pérez Cruz & Ravid Goldschmidt | Luna. Juanito Valderrama | En la cruz de los caminos

11 septembre 2015

Cogí la pluma y firmé,
y aquel que firma es el que pierde,
y a mí me tocó perder
y válgame Dios compañerita,
a mí me tocó perder.

………

J’ai pris la plume et j’ai signé
Et celui qui signe est celui qui perd,
Et perdre était mon sort.
Et que Dieu me garde, ma compagne,
Mon sort était de perdre.

Silvia Pérez Cruz & Ravid Goldschmidt | Luna. Silvia Pérez Cruz, chant ; Ravid Goldschmidt, Oval.
D’après En la cruz de los caminos. El Pastor poeta [Julián Sánchez Prieto (1886-1979)], paroles ; Juanito Valderrama, musique.
Vidéo : Barcelone : Oval Sound, 2015.

La voix est un peu en retrait malheureusement, presque comme si son rôle était d’accompagnement. La vidéo semble avoir été réalisée pour la promotion de l’Oval, un instrument électronique dérivé du hang dont Ravid Goldschmidt est un interprète de longue date. Un album intitulé Llama (Japon, MA Recordings, 2006) les a déjà réunis, Silvia Pérez Cruz au chant et lui au hang. On y trouve une interprétation de Lágrima, d’Amália Rodrigues.

La chanson ici livrée, étonnamment intitulée Luna, est une interprétation assez libre (mais pas si éloignée de l’original) de En la cruz de los caminos, une pièce de flamenco créée en 1945 par Juanito Valderrama (1916-2004). On peut en écouter le premier enregistrement grâce à la Biblioteca Nacional de España [ici].

En voici une version postérieure d’une vingtaine d’années, proche d’un nouvel et très bel enregistrement publié par Juanito Valderrama en 1963 (qu’on peut entendre sur Deezer). Il est ici accompagné par Niño Ricardo, un guitariste d’exception. La vidéo est extraite d’une émission de la TVE – la télévision publique espagnole – des années 1960, que je ne suis pas parvenu à identifier. Tout un style télévisuel… Fascinant.

Juanito Valderrama (1916-2004) | En la cruz de los caminos. El Pastor poeta [Julián Sánchez Prieto (1886-1979)], paroles ; Juanito Valderrama, musique ; Juanito Valderrama, chant ; Niño Ricardo [Manuel Serrapí Sánchez (1904-1972)], guitare.
Vidéo : TVE [Televisión Española], années 1960 (1967 ?).

Juanito Valderrama faisait varier les paroles (ou l’ordre des vers) dans ses différentes exécutions. Dans la vidéo il ne chante pas la première strophe, ni celle qui commence par « Cogí la pluma y firmé ».

En la cruz de los caminos
me han clavao el corazón:
el uno, el de mi cariño,
el otro, el de tu traición.

En la cruz de los caminos
juraste que me querías
madrecita qué vergüenza
ya estás jurando mentiras

Cogí la pluma y firmé,
y aquel que firma es el que pierde,
y a mí me tocó perder
y válgame Dios compañerita,
a mí me tocó perder

Cuando te encontré, gitana,
por la orillita del río
cruzó nuestra caravana.
Tú venías hacia Utrera
y aquella noche yo iba
pá Jerez de la Frontera.
Qué noche de Andalucía,
treinta siglos que viviera
siempre la recordaría.
Sobre una yegua careta
eras una caña al viento
debajo de la peineta.

Los pinceles de la luna
pintaron claros de plata
sobre tu cara moruna.
Y entre tus labios moraos
relucían los piñones
de tus dientes nacaraos.
Y al mirarme sonreías,
y yo te canté esta copla
en aire de bulerías:
De todas las gitanitas
La que a mi me gusta mas
Es la de la batita clara
que va en la yegua de atrás.
Porque lo quiso el destino
yo me encontré a mi gitana
en la cruz de los caminos.

Y desde ese mismo instante
fuimos el uno del otro
por el milagro del cante

De los caminos
Juraste que me querias
En la cruz de los caminos
Y no igualó pocos dias
Porque lo quiso el destino
Tu me destrozaste mi vida.
El Pastor poeta (Julián Sánchez Prieto, 1886-1979). En la cruz de los caminos.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :