Skip to content

Où sont les mouettes ?

11 août 2012

Hier : levé avant cinq heures. Le train jusqu’à l’aéroport de Roissy. Le ciel était clair jusqu’au début de l’Allemagne, ensuite rien de visible jusqu’à l’arrivée à Riga où il y avait une escale. L’Estonie était couverte d’une nappe de nuages, écume qu’il aurait fallu pouvoir retirer, comme celle du pot-au-feu. L’avion ne l’a traversée que sur le golfe, et de suite est apparue la côte morcelée de la Finlande, Helsinki au milieu de son archipel.

Déjà presque huit heures du soir.

Le chauffeur du taxi, une fois établie l’adresse où il devait me déposer, et jusqu’au paiement de la course, n’a pas émis un son. J’ai vu en passant la cathédrale orthodoxe, et l’hôtel de ville, et d’autres vues figurant dans les guides.

Ce matin, alors que je suis en pleine ville, à moins de 100 mètres de la mer, je me réveille dans un silence absolu. Je n’en ai jamais entendu de pareil. Ni bruit ni remous, d’aucune origine.

Ici pas de mouettes.

L. & L.

2 commentaires leave one →
  1. 12 août 2012 21:20

    Un peu trop ouaté… malgré l’écume du plat de côte!

Trackbacks

  1. Helsinki : c’est calme ici. « Je pleure sans raison que je pourrais vous dire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :