Skip to content

I ragazzi giù nel campo — Anna Prucnal, Pasolini, Hadjidákis

18 avril 2010

Il y a 70 ans avait lieu le massacre de Katyń, près de 22.000 personnes polonaises assassinées sur l’ordre de Staline en avril 1940. Il en a beaucoup été question ces jours derniers. Ou plutôt on a fait état de la commémoration de ce massacre — surtout d’ailleurs de l’accident de l’avion qui amenait sur les lieux le président polonais accompagné d’une importante délégation officielle.

Quel rapport avec I ragazzi giù nel campo ?

C’est un peu compliqué. Cette chanson est la version italienne, écrite par le cher et combien regretté Pier Paolo Pasolini en collaboration avec Dacia Maraini, de Ta paidiá káto ston kámpo (Τα παιδιά κάτω στον κάμπο) de Mános Hadjidakis (Μάνος Χατζιδάκις), musicien grec dont on a déjà parlé ici.

Oui, et alors ?

Et alors Ta paidiá káto ston kámpo est utilisée dans Sweet movie, un film de Dušan Makavejev qui fit scandale lors de sa sortie en 1974. Je ne vais pas te le raconter, ce film. Seulement, il s’y trouvait une séquence d’un documentaire tourné en 1943 par les Allemands montrant l’exhumation des morts de Katyń — et dont ils firent leur propagande. Cette scène est illustrée par Ta paidiá káto ston kámpo, tu peux la voir à la fin du billet si ça t’intéresse.

Anna Prucnal jouait dans Sweet movie, et cela lui valut bien des ennuis de la part des autorités polonaises de l’époque. Elle en parle avec sa fougue habituelle au début de la vidéo que voici, interrogée par un journaliste assez maladroit. Puis elle chante. Impressionnant. Quelle présence !

I ragazzi giù nel campo / Anna Prucnal, chant ; Mános Hadjidákis (Μάνος Χατζιδάκις), musique et paroles originales ; Pier Paolo Pasolini et Dacia Maraini, adaptation italienne.

Je n’ai trouvé nulle part le texte de la chanson, ni sur l’Internet ni sur la brochure accompagnant le CD Rêve d’Ouest, rêve d’Est (voir ci-dessous) qui n’en donne que la traduction française. Ceci est donc une transcription.

I ragazzi giù nel campo
Non si curano del tempo
Ma si buttano dentro i fiumi
Per pescare la croce premio

I ragazzi giù nel campo
Dan la caccia ad un pazzo
Poi lo strozzano con le mani
E lo bruciano in riva al mare.

Vieni figlia della Luna
Della stella mattutina
Che regala a questi ragazzi
Le carezze del gran cielo!

I ragazzi giù nel campo
Dan la caccia ai borghesi
Tagliano a pezzi
A pezzi le teste
Dei nemici e dei fedeli

I ragazzi giù nel campo
Colgono rami e rosmarino
E camuffano buche e pozzi
Per acciuffare le ragazze

I ragazzi giù nel campo
Dan la caccia ad un ricco
Gli fan togliere i denti d’oro
E li portano al mercato.

Vieni figlia della Luna
Della stella mattutina
Che regala a questi ragazzi
Le carezze del gran cielo!

I ragazzi giù nel campo
Non possegono memoria
Perciò vendono gli antenati
Poi son presi da tristezza.

I ragazzi giù nel campo / Mános Hadjidákis (Μάνος Χατζιδάκις), musique et paroles originales ; Pier Paolo Pasolini et Dacia Maraini, adaptation italienne.

Voir la traduction française.

Et donc, comme annoncé, l’extrait de Sweet movie. Accroche-toi, j’aime mieux te prévenir.

Extrait de Sweet movie, un film de Dušan Makavejev (1974).

L. & L.

Anna Prucnal. Rêve d'Ouest, rêve d'EstRêve d’Ouest rêve d’Est / Anna Prucnal, chant. — Paris : EPM, 2006. — Socadisc SC875-985772. — EAN 3540139857726

Disponible sur Amazon, Fnac

Écouter sur Deezer

4 commentaires leave one →
  1. Mireille permalink
    19 avril 2010 09:36

    Bonjour Lili et Lulu,

    Voici un lien vers la chanson en grec :
    http://www.stixoi.info/stixoi.php?info=Lyrics&act=det2edit&song_id=5262
    Bonne journée !

  2. lili-et-lulu permalink*
    19 avril 2010 11:27

    Merci Mireille ! 😉

  3. Jälkel permalink
    12 juin 2010 10:37

    Bonjour,
    Je recherche les derniers mots d’une chanson dont je ne connais pas le titre mais dont le refrain est : « Vivre, c’est vivre, si l’on savait mourir, On appelle ça mourir si la vie se retire ». C’est l’histoire d’une fille qui se fait emballer par un vieux pendant ‘la nuit du carnaval’, vont en banlieue dans sa villa, mais une fois chez lui elle cherche à s’enfuir, il la retient, la frappe, et bien entendu elle meurt. Les dernières paroles sont « Il balança la fille à la décharge, Lalalalalalalala…..! lA ce drôle de jeu, il fallait qu’elle perde, Son pauvre corps n’est plus que …..?? » Ce dernier mot ou groupe de mot termine en ‘or’. Et je ne le comprends pas. J’en ai besoin assez vite. Si vous connaissez cette chanson que je n’ai que sur une vieille K7 enregistrée, je vous serais vraiment reconnaissante de m’éclairer ! Merci d’avance. Jälkel

    • lili-et-lulu permalink*
      12 juin 2010 18:27

      Bonjour,
      je ne trouve pas. Je ne vois pas ce que ça peut être. Il s’agit bien d’une chanson du répertoire d’Anna Prucnal ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :