Aller au contenu principal

2 novembre

2 novembre 2021

Toulouse (Occitanie, France), cimetière de Rapas, 21 septembre 2021

Vecinitas, les dije,
¿dónde está mi sepultura?
En mi cola, dijo el sol.
En mi garganta, dijo la luna.
Federico García Lorca (1898-1936). Casida de las palomas oscuras. Dans : Diván del Tamarit (écriture : entre 1931 et 1934 ; 1ère publication : 1940).

— Petites voisines, leur dis-je,
Où donc est ma sépulture ?
— Dans ma queue, dit le soleil.
— Dans ma gorge, dit la lune.

Paco IbáñezCasida de las palomas oscuras. Poème de Federico García Lorca ; Paco Ibáñez, musique.
Paco Ibáñez, chant ; António Membrado, guitare.
Extrait de l’album Poèmes de Federico Garcia Lorca et Luis de Gongora / Paco Ibáñez. France, ℗ 1964.


Por las ramas del laurel
vi dos palomas oscuras.
La una era el sol,
la otra la luna.
Vecinitas, les dije,
¿dónde está mi sepultura?
En mi cola, dijo el sol.
En mi garganta, dijo la luna.
Y Yo que estaba caminando
con la tierra por la cintura
vi dos águilas de nieve
y una muchacha desnuda.
La una era la otra
y la muchacha era ninguna.
Aguilitas, les dije,
¿dónde está mi sepultura?
En mi cola, dijo el sol.
En mi garganta, dijo la luna.
Por las ramas del laurel
vi dos palomas desnudas.
La una era la otra
y las dos eran ninguna.

Dans les branches du laurier
J’ai vu deux colombes obscures.
L’une était le soleil,
L’autre était la lune.
— Petites voisines, leur dis-je,
Où donc est ma sépulture ?
— Dans ma queue, dit le soleil.
— Dans ma gorge, dit la lune.
Et moi qui marchais
Avec la terre à la ceinture,
J’ai vu deux aigles de neige
Et une jeune fille nue.
L’une était l’autre
Et la jeune fille n’était aucune.
— Petites aigles, leur dis-je,
Où donc est ma sépulture ?
— Dans ma queue, dit le soleil.
— Dans ma gorge, dit la lune.
Dans les branches du laurier
J’ai vu deux colombes nues.
L’une était l’autre
Et les deux n’étaient aucune.
Federico García Lorca (1898-1936). Casida de las palomas oscuras. Dans : Diván del Tamarit (écriture : entre 1931 et 1934 ; 1ère publication : 1940).
.
Federico García Lorca (1898-1936). Casida des tourterelles obscures, trad. par L. & L. de Casida de las palomas oscuras. Dans : Diván del Tamarit (écriture : entre 1931 et 1934 ; 1ère publication : 1940).

.

.

Toulouse (Occitanie, France), cimetière de Rapas, 21 septembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :