Aller au contenu principal

Comme si de rien n’était

10 avril 2020

¿Mi tierra?
Mi tierra eres tú.

¿Mi gente?
Mi gente eres tú.

El destierro y la muerte
Para mí están adonde
No estés tú.

¿Y mi vida?
Dime, mi vida,
¿Qué es, si no eres tú?
Luis Cernuda (1902-1963). Contigo, extrait de Poemas para un cuerpo (1957).

………

Ma terre ?
Ma terre, c’est toi.

Mon peuple ?
Mon peuple, c’est toi.

L’exil et la mort
Pour moi sont là
Où tu n’es pas.

Et ma vie ?
Dis-moi, ma vie,
Qu’est-elle, sinon toi ?
Luis Cernuda (1902-1963). Avec toi, traduit de Contigo par Bruno Roy. Extrait de : Poèmes pour un corps (1957).
Dans : Poèmes pour un corps / Luis Cernuda ; [illustrations de] Luis Caballero ; [texte français de Bruno Roy]. France : Fata Morgana, impr. 2010. Bilingue espagnol français. ISBN 978-2-85194-781-9. P. [36-37].

José Afonso (1929-1987)Canto da primavera. José Afonso, musique.
Rui Pato, guitare & arrangement.
Enregistrement : Porto (Portugal), Studios RTP, Monte da Virgem.
Extrait de l’album Baladas e canções / José Afonso. Portugal, ℗ 1964.

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :