Aller au contenu principal

Francisco Salvação Barreto | Horas da vida

30 décembre 2019

Il a une quarantaine d’années ou un peu moins et Horas da vida, paru fin 2018, est son premier album. Lors des séances d’enregistrement, il a bénéficié de l’assistance de Camané qui commente : « [Horas da vida] est son premier disque, mais ce n’est pas le disque d’un débutant. » Francisco S. Barreto, qui le jour est architecte paysagiste, se prévaut en effet d’une longue pratique des maisons de fado de Lisbonne. Il fait actuellement partie des artistes qui se produisent au Sr. Vinho, l’établissement de Maria da Fé, où il côtoie Duarte et Aldina Duarte.

L’album est tout entier composé de fados traditionnels auxquels ont été, la plupart du temps, adaptés des paroles nouvelles écrites pour lui (par Aldina Duarte, João Monge et d’autres), ou puisées dans l’œuvre de poètes tels que Pedro Homem de Mello, Miguel Torga ou même Fernando Pessoa.

L’album, très réussi je trouve, s’ouvre sur Horas da vida, dont il tire son titre. Les paroles ont déjà été chantées sur une autre musique. Francisco S. Barreto a quant à lui choisi l’impressionnant Fado Lopes, aimé des guitaristes dont il met en valeur la virtuosité et qui l’exécutent souvent en intermède instrumental. On appréciera, dans ce fado comme dans l’album entier, l’apport de Bernardo Couto, l’un des meilleurs joueurs de guitare portugaise de Lisbonne.

Francisco Salvação Barreto | Horas da vida. Manuel Andrade, paroles ; José Lopes, musique (Fado Lopes).
Francisco Salvação Barreto, chant ; Bernardo Couto, guitare portugaise ; Rogério Ferreira, guitare classique ; Francisco Gaspar, basse acoustique.
Extrait de l’album Horas da vida / Francisco Salvação Barreto. Portugal, ℗ 2018.
Vidéo : Luís Carvalhal, réalisation. Production : Museu do Fado / EGEAC. Portugal, 2019.


Há horas, há tantas horas
Nas horas que a vida tem,
E às vezes, em poucas horas
Vivem-se vidas também.

Il y en a des heures,
Dans les heures qui font la vie
Et parfois en quelques heures
Se vivent des vies entières.

Nas horas que te esperei
Eu contei horas sem fim,
Tantas horas, que nem sei
Se ainda há horas p’ra mim.

En ces heures où je t’attendais
Sans fin j’ai compté les heures
Tellement d’heures que je ne sais pas
S’il m’en reste encore à moi.

O tempo marca os seus passos
Nas horas que nós contamos
E nós deixamos os traços
Dos passos que nelas damos.

Le temps imprime ses pas
Sur les heures que nous comptons
Nous aussi nous y laissons les traces
Des pas que nous y faisons.

A vida tem horas certas,
São portas que nós fechamos
Não ficam portas abertas
P’rás horas que atrás deixamos.

La vie a des heures précises
Ce sont des portes que nous fermons
Aucune porte ne reste ouverte
Aux heures que nous abandonnons.

Se as portas, em tantas horas,
Ficaram todas fechadas,
Às vezes, em poucas horas
Ganham-se as horas passadas.

Si les portes, en autant d’heures
Restent toutes fermées,
Il arrive aussi qu’en quelques heures
Se regagnent les heures passées.
Manuel Andrade. Horas da vida.
.
Manuel Andrade. Heures de la vie, traduit de : Horas da vida par L. & L.

Internet :

Francisco Salvação Barreto
Horas da vida (2018)

Francisco Salvação Barreto. Horas da vida (2018)Horas da vida / Francisco Salvação Barreto, chant ; Bernardo Couto, guitare portugaise ; Rogério Ferreira, guitare classique ; Francisco Gaspar, basse acoustique. — Production : Portugal : Francisco Salvação Barreto, ℗ 2018.

CD : Museu do Fado, 2018.

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :