Skip to content

Comme le temps passe

27 février 2016

Il y a quelqu’un.

Toulouse (France), place de la Bourse, 27 février 2016

Il n’y a plus personne.

Toulouse (France), place de la Bourse, 27 février 2016

Ainsi passe la gloire du monde.

Tudo passei; mas tenho tão presente
a grande dor das cousas que passaram,
que as magoadas iras me ensinaram
a não querer já nunca ser contente.
Luís de Camões (1524?-1580). Erros meus, má fortuna, amor ardente (extrait).

Tout a passé; mais je sens si présente
L’âpre douleur des choses qui passèrent
Qu’en ma fureur chagrine j’ai appris
À ne vouloir plus jamais être heureux.
Luís de Camões (1524?-1580). Erros meus, má fortuna, amor ardente (extrait). Traduction Anne-Marie Quint & Maryvonne Boudoy.

Toulouse (France), place de la Bourse, 27 février 2016

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :