Aller au contenu principal

Principe de précaution

4 mars 2014

Monte une jeune fille dans le bus, dans les 26 ans disons, brune, cheveux courts, un air de parfaite modernité sur elle, un air d’être absolument avertie des usages technologiques et sociétaux les plus récents, les plus à jour — tout dans la posture, les accessoires, les vêtements, indiquant aussi cela. Moderne et disposant des moyens d’assouvir son désir de le paraître.

Mais voici : la jeune fille est mystérieusement chaussée de charentaises à carreaux, affaissées. Je ne peux pas dire que j’en suis resté muet d’émerveillement vu que je ne parlais pas, mais il est un fait certain que le cours de mes pensées s’est subitement interrompu à cette découverte, chose qui pourrait passer pour une forme de mutisme.

Cette jeune fille a-t-elle à marcher sur des œufs ? Non qu’ainsi équipée elle s’en trouve réellement allégée, mais peut-être dans de meilleures dispositions, psychologiquement, pour se tirer au mieux de l’épreuve.

(Ou bien les charentaises à carreaux font-elles actuellement partie de la panoplie de la personne jeune et moderne ?)

L. & L.

4 commentaires leave one →
  1. 8 mars 2014 14:20

    peut-être une représentante de la tribu des hipsters (branchouilles in french) ?… je connaissais la chemise à carreaux de rigueur, peut-être les charentaises aussi. C’est tellement décalé, tellement « hip » quoi… 😉
    Bises, Maryse

    (http://www.linternaute.com/homme/loisirs/le-kit-du-parfait-bebe-hipster.shtml)

    • 8 mars 2014 16:59

      Ah bon ? Ça alors ! Je ne savais pas du tout… Il faut vraiment que les pantoufles soient avachies tu crois ? Béatrice avait une autre hypothèse, mais il faut être du métier (le nôtre), et très au courant de l’affaire Elsevier. Dorénavant je regarderai les pieds des gens qui sont à la machine à café 😉
      Bises
      Ph.

      • 14 mars 2014 14:37

        avachies… pourquoi pas… je ne sais pas, je ne suis pas non plus une spécialiste du genre. J’en croise quelques spécimens parfois mais avec les yeux (les miens) avachis pas l’indifférence, finalement.
        Quant aux théories qui appelle à notre connaissance du métier et encore plus de l’Affaire, je les fuis comme la peste… surtout dans ce havre qu’est ton blog.
        (Mais tu me diras ce que c’est quand même… à la machine à café où quand on ira aux boîtes ;-)…)

  2. 23 mars 2014 23:03

    on dit pourtant que les charentaises, on ne sort pas avec (bien qu’étant bien dedans…) :] j je ne sais pas ;-))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :