Skip to content

Da capo

1 janvier 2014

Palácio dos Marqueses de Fronteira, Lisbonne (Portugal)

Une porte ouverte. On n’ose y croire.
Robert Pinget (1919-1997). Taches d’encre (1997).

Ouverte sur quoi ?

L. & L.

One Comment leave one →
  1. Mireille permalink
    2 janvier 2014 10:50

    On ne sait jamais où mènent les portes ouvertes, ou les chemins. Le choix est ouvert !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :