Skip to content

OqueStrada — Senhora do Tejo

26 février 2012

Marta Miranda (OqueStrada) Marta e Miranda (OqueStrada)

Emmenés par l’increvable et pétulante Marta Miranda (dans son unique robe à fleurs polychrome confectionnée pour sa grand-mère en 1962 par la couturière du quartier), c’est avec cette version toute en souplesse de la marche Senhora do Tejo (créée par Maria da Fé) que les turbulents OqueStrada ont ouvert les fêtes de Saint Antoine à Lisbonne en juin dernier.

Senhora do Tejo / OqueStrada, groupe vocal et instrumental ; José Luís Gordo, paroles ; José Fontes Rocha, musique ; Marta Miranda, réalisation. Sony Music, 2011.

Par bonheur ils sont en train d’enregistrer leur 2e album. Ne jamais rater un concert d’OqueStrada s’il s’en produit un dans ta région, jamais. Tu le regretterais toute ta vie.

Vu que le thème de ¡Rio loco! est la Lusophonie cette année, j’espère bien les revoir à Toulouse en juin…

Sete Colinas
Sete Bairros de Lisboa
Sete poemas de rima
Nos olhos de uma pessoa
Sept collines
Sept quartiers de Lisbonne
Sept poèmes qui riment
Dans les yeux d’une personne
És a cidade
Mais linda que tem o mar
Tens a rua da Saudade
Que guardas no teu olhar
La mer n’a pas
De plus belle ville que toi
Tu as la rue de la Saudade
Tu la portes dans ton regard
Tens Madragoa e Alfama
Um castelo de saudade
Que guardas na tua cama
Desde a tua mocidade
Tu as Madragoa et Alfama
Et un château de saudade
Que tu gardes dans ton lit
Depuis ton enfance
Lisboa da Mouraria
Do Bairro Alto velhinho
É no jardim da alegria
A praça do nosso Hino
Lisbonne, avec ta Mouraria
Ton Bairro Alto d’autrefois
Et c’est dans le jardin de la joie
Qu’est la place de notre chanson
E ficas tão engraçada
Tua Graça lá no alto
Que veste saia engomada
P’ra vir à Baixa num salto
Et tu restes si jolie
Avec ta Graça tout là-haut
Qui met sa jupe bien repassée
Pour rejoindre la Baixa d’un saut
E a rua Augusta
Emoldurando um navio
Atravessa Santa Justa
P’ra vir beijar o Rossio
Et la rue Augusta
Encadrant un bateau
Traverse Santa Justa
Et vient embrasser le Rossio
É no Terreiro
Que eu passo e revejo
Este amor que eu tenho
Senhora, mulher do Tejo
C’est place du Commerce
Que je revois en passant
Cet amour-là, mon amour
Madame l’épouse du Tage
É no Terreiro
Onde eu passo e me revejo
Neste amor que eu te tenho
Senhora, mulher do Tejo
José Luís Gordo. Senhora do Tejo.
C’est place du Commerce
Que je me revois en passant
Dans cet amour que j’ai pour toi
Madame l’épouse du Tage
José Luís Gordo. Senhora do Tejo. Traduction L. & L.

Allez, encore un coup.

Senhora do Tejo / OqueStrada, groupe vocal et instrumental ; José Luís Gordo, paroles ; José Fontes Rocha, musique.

Pour comparer, voici la version originale :

Senhora do Tejo / Maria da Fé, chant ; José Luís Gordo, paroles ; José Fontes Rocha, musique.

Pas pareil.

L. & L.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :