Skip to content

L’interrupteur général du monde

25 juillet 2013

C’est à cet endroit-là, dans cette ville-là qui est la plus improbable de toutes pour cela (Vicence, jolie ville voisine de Vérone et de Padoue, un peu prétentieuse selon ma première impression), que se trouve l’interrupteur général. Là, visible :

Vicenza (Vicence), Veneto (Vénétie), Italie. Jardin du Teatro Olimpico, 17 juillet 2013
Vicenza (Vicence), Veneto (Vénétie), Italie. Jardin du Teatro Olimpico, 17 juillet 2013.

Non, tu ne vois pas ?

En haut, à gauche, attends j’agrandis un peu, voilà :

Vicenza (Vicence), Veneto (Vénétie), Italie. Jardin du Teatro Olimpico, 17 juillet 2013

C’est au vu de toute personne, de tout être capable de déchiffrement, ici affiché, signalé : l’interrupteur général du monde. Il suffira d’une simple pression — mais de n’importe qui –, c’est écrit, c’est là, à portée de désir !

Au fond, il pourrait y avoir de l’intelligence dans le choix de cet emplacement : tout ici respire le comme-il-faut. Dominique Fernandez, dans sa préface à la récente réédition de La novice, roman de Guido Piovene (1907-1974) dont les faits se déroulent dans la campagne de Vicence (Lettera di una novizia, 1941, trad. Michel Arnaud, Arléa 2012), parle de la « réputation exécrable » de cette zone, rapport au conservatisme et au béni-ouiouisme. Je ne sais pas ce qu’il en est exactement, nous n’y sommes restés que deux jours, mais il est vrai qu’on est ici en Italie du Nord, et même en Vénétie.

Dans l’église Santa Corona de Vicence il y a une belle peinture du Veronese, une Adoration des mages que voici :

Paolo Veronese (1528-1588). L'adorazione dei magi (vers 1578). Vicenza, église de Santa Corona

Quand on l’a face à soi, cette peinture, il est absolument flagrant que la Vierge a un mouvement instinctif de recul, de retrait, et que son attitude est faite de crainte. Elle regarde sans se tourner vers eux ces personnages inquiétants, bizarrement accoutrés (des étrangers, des rastacouères, parmi eux un nègre !) et voudrait cacher son enfant. Surtout qu’ils ne s’en approchent pas ces types-là, qu’ils ne le touchent pas, qu’ils ne le touchent pas surtout, et qu’ils s’en aillent !

Paolo Veronese (1528-1588). L'adorazione dei magi (vers 1578), détail. Vicenza, église de Santa Corona

C’est dans cette ville-là que se trouve l’interrupteur général du monde.

À présent que tu le sais toi aussi, je te demande comme une faveur, dès que tu formeras le projet de te rendre là-bas pour appuyer sur le fatal et merveilleux bouton, de m’en avertir secrètement par avance, et de me dire le jour et l’heure que tu auras fixés, la seconde précise même.

Merci.

L. & L.

…………

Un restaurant recommandable à Vicence :

  • Mi… e lè Stradella Santa Barbara, 12, 36100 Vicenza, Italie
One Comment leave one →
  1. 26 juillet 2013 01:22

    Inquiétant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :