Skip to content

Deolinda — Que parva que sou — Geração à rasca

30 mars 2011

Voir aussi : Retour à Lisbonne — a geração à rasca
et : Os Deolinda — Parva que sou (2011) : l’hymne de la « geração à rasca »

Chose promise, chose due.

Lisbonne, Rua Garrett, 12 mars 2011 (manifestation de la "geração à rasca") « Precário, mas não otário », « précaire, mais pas crétin ». Lisbonne (Portugal), Rua Garrett, 12 mars 2011 (manifestation de la « Geração à rasca »).

Être « à rasca », c’est être fauché, sans un radis, c’est ça. Et donc voici à nouveau cette chanson des Deolinda, Que parva que eu sou, — cette fois avec la traduction –, en souvenir de cette manifestation du 12 mars, aux premières heures de mon séjour à Lisbonne.

Parva que sou / Os Deolinda, groupe vocal et instrumental ; Pedro da Silva Martins, paroles et musique. Enregistrement public au Coliseu dos Recreios, Porto, 22 janvier 2011.

Sou da geração sem remuneração
E não me incomoda esta condição.
Que parva que eu sou!

Porque isto está mal e vai continuar,
Já é uma sorte eu poder estagiar.
Que parva que eu sou!
E fico a pensar,
Que mundo tão parvo
Onde para ser escravo é preciso estudar.

Sou da geração ‘casinha dos pais’,
Se já tenho tudo, pra quê querer mais?
Que parva que eu sou!
Filhos, marido, estou sempre a adiar
E ainda me falta o carro pagar,
Que parva que eu sou!
E fico a pensar
Que mundo tão parvo
Onde para ser escravo é preciso estudar.

Sou da geração ‘vou queixar-me pra quê?’
Há alguém bem pior do que eu na tv.
Que parva que eu sou!
Sou da geração ‘eu já não posso mais!’
Que esta situação dura há tempo demais
E parva não sou!
E fico a pensar,
Que mundo tão parvo
Onde para ser escravo é preciso estudar.
Parva que sou / Pedro da Silva Martins.

Lisbonne (Portugal), Rua Garrett, 12 mars 2011

Je suis de la « génération sans rémunération
et que ça ne dérange pas, cette condition ».
Quelle idiote je suis !

Parce que c’est pas normal, et ça ne va pas s’améliorer
Bien contente déjà si je peux décrocher un stage
Quelle idiote je suis !
Et je me dis
Mais quel monde idiot
Où pour devenir esclave il faut faire des études

Je suis de la génération « j’habite chez papa maman »
J’ai déjà tout, qu’est-ce que je veux de plus ?
Quelle idiote je suis !
Des enfants, un mari, je remets toujours à plus tard
Et en plus j’ai encore la voiture à payer
Quelle idiote je suis !
Et je me dis
Mais quel monde idiot
Où pour devenir esclave il faut faire des études

Je suis de la génération « de quoi tu te plains ? »
Des plus malheureux que moi y en a plein la télé
Quelle idiote je suis !
Je suis de la génération « j’en peux plus,
ça fait trop longtemps que ça dure »
Et je ne suis pas idiote !
Et je me dis
Mais quel monde idiot
Où pour devenir esclave il faut faire des études.
Parva que sou / Pedro da Silva Martins ; traduction Lili & Lulu.

Lisbonne, Largo de Camões, 12 mars 2011 (fin de la manifestation de la « Geração à rasca ») Lisbonne (Portugal), Largo de Camões, 12 mars 2011 (fin de la manifestation de la « Geração à rasca »).

Et maintenant ?

L. & L.

Deolinda — Site officiel
Deolinda sur MySpace

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :