Aller au contenu principal

Style XXe

18 décembre 2010

Cette nuit j’ai rêvé que je pleurais, sans raison que je pourrais te dire.

C’est Léo Ferré, déjà âgé, qui m’a consolé en m’embrassant. Il m’a donné, sur une grande feuille d’un très beau papier — du papier de chiffon — tracée d’une écriture nerveuse, de style XXe siècle, une chanson ; la musique à droite, le poème dans la large marge de gauche, comme une glose.

L. & L.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :