Skip to content

Le fado des étrangers. 4, La Grèce (2)

21 janvier 2010


Epistrefe (Επέστρεφε), Reviens, poème de Constantin Cavafis (Κωνσταντίνος Καβάφης), musique de Thanos Mikroutsikos (Θάνος Μικρούτσικος), chanté par Kostas Thomaides (Κώστας Θωμαϊδης).

Επέστρεφε

Επέστρεφε συχνά και παίρνε με,
αγαπημένη αίσθησις επέστρεφε και παίρνε με —
όταν ξυπνά του σώματος η μνήμη,
κ’ επιθυμία παληά ξαναπερνά στο αίμα·
όταν τα χείλη και το δέρμα ενθυμούνται,
κ’ αισθάνονται τα χέρια σαν ν’ αγγίζουν πάλι.

Επέστρεφε συχνά και παίρνε με την νύχτα,
όταν τα χείλη και το δέρμα ενθυμούνται…

Cavafis, portrait par Yannis Kefallinos

Cavafis, portrait par Yannis Kefallinos

Reviens

Reviens souvent me prendre,
sensation bien aimée, reviens me prendre —
quand la mémoire du corps se réveille,
et qu’un désir ancien tressaille dans le sang ;
quand les lèvres et la peau se souviennent,
et que les mains ont de nouveau l’impression de toucher.

Reviens souvent me prendre, la nuit,
à l’heure où les lèvres et la peau se souviennent…

Kavafis, Konstantinos P. (1863-1933). En attendant les barbares ; préface, traduction et notes de Dominique Grandmont. Gallimard, 2003. ISBN 2-07-030305-5

Rien à ajouter.

L. & L.

À suivre

Voir aussi : Le fado des étrangers. 4, La Grèce (1)

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :