Aller au contenu principal

Un certain Serge Latour

11 décembre 2021

Suffit de dire : « Bosmans s’était souvenu qu’un mot, Chevreuse, revenait dans la conversation. » Ou même : « Bosmans s’était souvenu qu’un mot, Chevreuse, … ». Ou seulement : « Bosmans… », avec une intonation montante laissant présager une suite à venir. Un Modiano se reconnaît immédiatement.

Bosmans s’était souvenu qu’un mot, Chevreuse, revenait dans la conversation. Et, cet automne-là, une chanson passait souvent à la radio, interprétée par un certain Serge Latour. Il l’avait entendue dans le petit restaurant vietnamien désert, un soir qu’il était en compagnie de celle que l’on appelait « Tête de mort ».

Douce dame
Je rêve souvent de vous…

Ce soir-là, « Tête de mort » avait fermé les yeux, apparemment troublée par la voix de l’interprète et les paroles de la chanson. Ce restaurant à la radio toujours allumée sur le comptoir était situé dans l’une des rues entre Maubert et la Seine.
Patrick Modiano. Chevreuse (2021). Gallimard, impr. 2021, ISBN 978-2-07-275385-5. Page 13.

Je n’ai aucun souvenir de ce chanteur ni de sa chanson. Douce dame a pourtant en effet, renseignements pris, dominé les ventes de disques 45 tours pendant un temps au cours de l’année 1969. Serge Latour (on croirait justement le nom d’un personnage modianesque : « un certain Serge Latour, qui tenait un garage au 160, rue de la Tombe Issoire, à l’angle du boulevard Jourdan », ou bien « À cette époque mon père voyait un homme du nom de Guy ou Serge Latour, souvent accompagné d’une femme à la chevelure rousse, presque pourpre, qui m’appelait Jeannot. J’ai revu cette Édith — son nom m’est revenu immédiatement en mémoire — un jour de l’été dernier, aux abords de la gare d’Austerlitz. Je l’ai suivie à travers ce nouveau quartier en perpétuelle reconstruction vers la bibliothèque nationale de France et au-delà. », etc.), a bien existé et existe probablement encore. De son nom d’état civil Serge Fornaciari, il est né en 1947, de parents italiens. Il a même sa notice Wikipédia.

Serge LatourDouce dame. Serge Latour, paroles & musique.
Serge Latour, chant ; accompagnement d’orchestre ; Jean Musy, direction & arrangements.
France, ℗ 1969.

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :