Aller au contenu principal

J’attends un navire (Marie Galante)

6 décembre 2020

Charles Auguste Edelmann (1879-1950). Illustration extraite de Marie Galante (roman, 1931), Jacques Deval (1890-1972), compositions de C.-A. Edelmann ; gravées sur bois par G. Beltrand,  Paris, Mornay, 1935.J’attends un navire qui viendra
Et pour le conduire, ce navire a
Le vent de mon cœur qui soupire
L’eau de mes pleurs le portera.

Et si la mer veut le détruire
Ce navire qui viendra
Je le porterai, ce navire,
Jusqu’à Bordeaux entre mes bras !
Roger Fernay (1905-1983) & Jacques Deval (1890-1972). J’attends un navire (extrait). Extrait de Marie Galante, pièce de théâtre de Jacques Deval, musique de scène de Kurt Weill.

Florelle (1898-1974)J’attends un navire. Roger Fernay & Jacques Deval, paroles ; Kurt Weill, musique. Extrait de la pièce de théâtre Marie Galante (1934), de Jacques Deval (1890–1972), d’après son roman éponyme (1931).
Florelle, chant ; accompagnement d’orchestre ; Wal-Berg, direction et arrangements.
Enregistrement : France, 15 décembre 1934. Publication : France, DL 1940.

Marie Galante, pièce de théâtre de Jacques Deval (1890-1972) créée à Paris en décembre 1934, se prévaut d’une musique de scène composée par Kurt Weill (1900-1950), qui comprend des chansons telles que Le grand Lustucru, Youkali (créée sans ses paroles, ajoutées en 1935) et d’autres.

L’héroïne de la pièce, une jeune Bordelaise nommée Marie, embarquée contre son gré sur un cargo qui fait route vers l’Amérique, échoue dans la zone cosmopolite du canal de Panama où, se prostituant pour survivre, elle se trouvera de surcroît mêlée à une affaire d’espionnage censée lui procurer de quoi payer son retour en France. Elle y reviendra en effet, morte. C’est vers le milieu de l’œuvre, à égale distance de son départ forcé et de son macabre retour, que Marie chante sa tragique destinée dans le poignant J’attends un navire, qui résume presque l’intrigue de Marie Galante.

À la création de la pièce, le 22 décembre 1934, le rôle de Marie était tenu par Florelle (1898-1974), qui a enregistré à l’époque toutes les chansons de son personnage, dont J’attends un navire. La pièce n’a tenu l’affiche que quelques semaines et est rarement donnée depuis, mais quelques unes des chansons qui la jalonnent lui ont survécu et ont connu de nouvelles interprétations, jusqu’à aujourd’hui.

Lys Gauty (1900-1994) chantait déjà Kurt Weill depuis 1932 : La fiancée du pirate (Die Seeräuber-Jenny) et La chanson de Barbara (Barbarasong), extraites de L’opéra de quat’sous (Die Dreigroschenoper) de Brecht, ou encore Je ne t’aime pas et La complainte de la Seine, sur des paroles de Maurice Magre. Elle donne à J’attends un navire, qu’elle enregistre en 1936, un caractère plus animé et plus décidé que Florelle.

Lys Gauty (1900-1994)J’attends un navire. Roger Fernay & Jacques Deval, paroles ; Kurt Weill, musique. Extrait de la pièce de théâtre Marie Galante (1934), de Jacques Deval (1890–1972), d’après son roman éponyme (1931).
Lys Gauty, chant ; accompagnement d’orchestre ; Wal-Berg, direction et arrangements.
Enregistrement : France, 5 mai 1936. Publication : France, 1936.

Les versions de J’attends un navire de Florelle et de Lys Gauty, contemporaines de l’œuvre de Kurt Weill, sont les plus connues. En voici deux autres. L’une — la plus émouvante — par la grande Lotte Lenya (1898-1981), accompagnée au piano par Kurt Weill lui-même (avec qui elle s’est mariée plusieurs fois). L’enregistrement a été réalisé dans les années 1940 aux États-Unis où ils s’étaient exilés l’une et l’autre. La seconde, plus inattendue, par la flamboyante Diane Dufresne et l’Orchestre métropolitain du Grand Montréal dirigé par Yannick Nézet-Séguin.

Lotte Lenya (1898-1981)J’attends un navire. Roger Fernay & Jacques Deval, paroles ; Kurt Weill, musique. Extrait de la pièce de théâtre Marie Galante (1934), de Jacques Deval (1890–1972), d’après son roman éponyme (1931).
Lotte Lenya, chant ; Kurt Weill, piano.
Enregistrement : États-Unis, 1943 ou 1944.

Diane DufresneJ’attends un navire. Roger Fernay & Jacques Deval, paroles ; Kurt Weill, musique. Extrait de la pièce de théâtre Marie Galante (1934), de Jacques Deval (1890–1972), d’après son roman éponyme (1931).
Diane Dufresne, chant ; Simon Leclerc, arrangements ; Orchestre métropolitain du Grand Montréal ; Yannick Nézet-Séguin, direction.
Extrait de l’album Kurt Weill / Diane Dufresne ; Yannick Nézet-Séguin ; Orchestre métropolitain du Grand Montréal. Publication : Québec : Atma Classique, ℗ 2005.

Beautiful girl! Bella Francesa!
Deux dollars ! Tu seras content.
Entre chez moi, mets-toi à l’aise.
Prends-moi, paye-moi
Et va-t’en !
Pars, ce n’est pas toi que j’attends !

J’attends un navire qui viendra
Et pour le conduire, ce navire a
Le vent de mon cœur qui soupire
L’eau de mes pleurs le portera.

Et si la mer veut le détruire
Ce navire qui viendra
Je le porterai, ce navire,
Jusqu’à Bordeaux entre mes bras !

Là-bas on m’appelait Marie
Et les garçons au coin des champs
Me chatouillaient pour que je rie
Et que je cède en me battant.

Mais toi pour qui je suis « Chérie »
Prends-moi, paye-moi
Et va-t’en !
Non, ce n’est pas toi que j’attends !

J’attends un navire qui viendra
Et pour le conduire, ce navire a
Le vent de mon cœur qui soupire
L’eau de mes pleurs le portera.

Et si la mer veut le détruire
Ce navire qui viendra
Je le porterai, ce navire,
Jusqu’à Bordeaux entre mes bras !

Deux dollars, chacun qui m’prend
Est un marin de mon navire !
Torture-moi, chaque tourment
Est une voile à mon navire !

Bats-moi, mon cœur saignant
Est le drapeau de mon navire !
De ce navire, mon amant !

J’attends un navire qui viendra
Et pour le conduire, ce navire a
Le vent de mon cœur qui soupire
L’eau de mes pleurs le portera.

Et si la mer veut le détruire
Ce navire qui viendra
Je le porterai, ce navire,
Jusqu’à Bordeaux entre mes bras !

Roger Fernay (1905-1983) & Jacques Deval (1890-1972). J’attends un navire. Extrait de Marie Galante, pièce de théâtre de Jacques Deval, musique de scène de Kurt Weill.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :