Aller au contenu principal

¿Qué quiere el Otoño?

24 novembre 2020

La Garonne à Toulouse (28 octobre 2020)

La Garonne à Toulouse (28 octobre 2020)

Tan, tan.
¿Quién es?
El Otoño otra vez.
¿Qué quiere el Otoño?
El frescor de tu sien.
No te lo quiero dar.
Yo te lo quiero quitar.
Tan, tan.
¿Quién es?
El Otoño otra vez.
Federico García Lorca (1898-1936). Canción (sans date).

Toc toc.
Qui c’est ?
C’est l’automne à nouveau.
Qu’est-ce qu’il veut, l’automne ?
La fraîcheur de ta tempe.
Je ne veux pas te la donner.
Moi je veux te la prendre.
Toc toc.
Qui c’est ?
C’est l’automne à nouveau.
Federico García Lorca (1898-1936). Chanson, traduit de : Canción (sans date) par L. & L.

Agnieszka GrochowiczMartwe liście. Jacques Prévert, paroles originales françaises ; Jeremi Przybora, adaptation polonaise ; Joseph Kosma, musique. Titre original français : Les feuilles mortes.
Agnieszka Grochowicz, chant ; Jarek Olszewski, piano.
Pologne, sans date.

.

Les bords de Garonne à Toulouse (22 novembre 2020)

7 commentaires leave one →
  1. stj permalink
    25 novembre 2020 22:02

    C’est une chanson qui nous ressemble – quelle que soit notre langue ou nationalité.:)
    *C’est comme nous, C’est comme eux, Avec les mêmes paroles, Avec les mêmes larmes,
    Quelqu’un riait avec quelqu’un, Et l’a pleuré, Et c’est ce que dit la chanson* ( To tak jak my, To tak jak oni, Z tych samych słów, Z tych samych łez, Ktoś śmiał się z kimś, I płakał po nim, I o tym ta piosenka jest).

    • 25 novembre 2020 22:37

      Il s’agit donc d’une chanson dans la chanson, comme dans les paroles originales de Prévert… Merci 🙂 C’est très beau. La sonorité de la langue polonaise va bien à ces Feuilles mortes.

      • stj permalink
        25 novembre 2020 22:52

        C’est moi qui vous remercie, j’ai complètement oublié cette chanson

      • 25 novembre 2020 22:55

        Une des plus belles chansons du monde 🙂

      • stj permalink
        25 novembre 2020 23:07

        Sans doute, mais j’ai oublié la version polonaise 🙂
        Je l’ai entendu peut-être une ou deux fois dans la vie, interprété par quelqu’un d’autre.

  2. stj permalink
    25 novembre 2020 22:35

    Un petit détail dans le texte polonais qui va très bien avec ce climat: Quand elle chante *Mon Dieu…encore une fois t’entendre dire « Chante, chante moi encore… » ( Mój Boże…znów słyszeć jak prosisz « Zaśpiewaj, zaśpiewaj mi znów…  ») on ne peut pas s’empêcher de penser à Ingrid Bergman dans le *Casablanca* ( Play it Sam, play As Time Goes By ) 🙂

  3. 28 novembre 2020 12:27


    ou le feuilles mortes au temps de covid.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :