Aller au contenu principal

Comme dans l’effondrement de son existence

29 octobre 2019

Toulouse (Occitanie, France), cour d'un immeuble, rue de la Pomme

« Si accomodi » disse la donna indicandogli la poltrona vicina: e lui vi si sprofondò come nella frana della sua esistenza.
Leonardo Sciascia (1921-1989). Gioco di società, dans : Il mare colore del vino (1973). Adelphi, 1996 (Fabula ; 91), page 96.

« Asseyez-vous, dit la femme en lui désignant le fauteuil le plus proche. » Il s’y écroula, comme dans l’effondrement de son existence.
Leonardo Sciascia (1921-1989). Jeu de société, dans : La mer couleur de vin, traduit par Jacques de Pressac, édition revue et corrigée par Mario Fusco. Gallimard, impr. 2011 (L’imaginaire ; 121), ISBN 978-2-07-076697-0, page 131.

Toulouse (Occitanie, France), cour d'un immeuble, rue de la Pomme

Toulouse (Occitanie, France), cour d'un immeuble, rue de la Pomme

No comments yet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :