Aller au contenu principal

Comme dans l’effondrement de son existence

29 octobre 2019

Toulouse (Occitanie, France), cour d'un immeuble, rue de la Pomme

« Si accomodi » disse la donna indicandogli la poltrona vicina: e lui vi si sprofondò come nella frana della sua esistenza.
Leonardo Sciascia (1921-1989). Gioco di società, dans : Il mare colore del vino (1973). Adelphi, 1996 (Fabula ; 91), page 96.

« Asseyez-vous, dit la femme en lui désignant le fauteuil le plus proche. » Il s’y écroula, comme dans l’effondrement de son existence.
Leonardo Sciascia (1921-1989). Jeu de société, dans : La mer couleur de vin, traduit par Jacques de Pressac, édition revue et corrigée par Mario Fusco. Gallimard, impr. 2011 (L’imaginaire ; 121), ISBN 978-2-07-076697-0, page 131.

Toulouse (Occitanie, France), cour d'un immeuble, rue de la Pomme

Toulouse (Occitanie, France), cour d'un immeuble, rue de la Pomme

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :