Skip to content

Castigo de Deus

12 juillet 2017

Drôle de fado celui-ci. Les paroles, la musique, tout.

Ce Castigo de Deus (« Châtiment de Dieu ») est l’œuvre, paroles et musique, de Frederico de Brito (1894-1977), surnommé Britinho, connu surtout pour son inépuisable activité de parolier de fados et de marches. Son nom est présent dans la discographie de la plupart des fadistes du vingtième siècle, y compris les plus fameux.

Il a aussi composé aussi des musiques (Canoas do Tejo, du répertoire de Carlos do Carmo, par exemple), parfois plus proches de la chanson que du fado (Aquela janela virada para o mar, interprété par Tristão da Silva, repris par António Zambujo dans un de ses premiers albums). Castigo de Deus entrerait plutôt dans cette catégorie des fados qui n’en sont pas. La musique a un je ne sais quoi d’espagnol, ou un je ne sais quoi de je ne sais quoi.

Je l’ai découvert par hasard, comme souvent, il y a quelques semaines. Après quoi je me suis rendu compte que j’en possédais un enregistrement, sur une compilation que j’ai depuis une bonne vingtaine d’années. Mais je sais pourquoi je n’y avais pas fait attention jusqu’à présent : dans les compilations, je n’écoute pas les fados avec accompagnement d’orchestre ; je passe au suivant. Or cette fois, malgré les violons et le reste, non seulement j’ai écouté jusqu’au bout, mais j’y suis revenu. Ce qui m’a retenu c’est la voix, la diction, et dans ce fado l’articulation et l’accentuation particulières des mots « castigo » et « contigo » dans le refrain. La chanteuse met carrément et bien franchement l’accent sur la dernière syllabe (comme en français), ce qui crée une sorte de bizarrerie fascinante.

La vidéo est hideuse.

Alice Maria | Castigo de Deus. Frederico de Brito, paroles et musique.
Alice Maria, chant ; accompagnement d’orchestre. Portugal, années 1970 ?.

On sait peu de chose de cette Alice Maria : son activité s’est apparemment étendue sur les décennies 1970-80. Elle a peu enregistré.

Pour comparer, voici une autre interprétation, plus classique, de ce même thème par Fernanda Maria.

Fernanda Maria (née en 1937) | Castigo de Deus. Frederico de Brito, paroles et musique.
Fernanda Maria, chant ; Jaime Santos, guitare portugaise ; Martinho d’Assunção, guitare classique ; José Maria Nóbrega, basse acoustique. Portugal, années 1970 ?.

Pecados, pecados e os dias
passados
De tantos pecados de amor o que é que nos resta?
Se a vida é o fruto de tantos
pecados
Sem termos pecados a vida não presta
Eu sei que pequei, eu sei, mas ninguém me diga
Que a vida nos vem por bem, que Deus não castiga

 

Des péchés, des péchés et tant de jours passés
De tous ces péchés d’amour, qu’est-ce qu’il nous en reste ?
S’il est vrai que la vie est le fruit du péché,
Alors vivre sans péchés n’est pas vivre.
J’ai péché, je le sais, mais qu’on ne me dise pas
Que la vie est un cadeau et que Dieu n’est qu’amour !
Castigo de Deus pelos pecados meus
Pedi-te uma esmola, Deus deu-me um castigo
Porque me disseste que fosse
com Deus
Que eu fosse com Deus
E ao fim combinamos que eu fosse contigo

 

Colère de Dieu, pour tous mes péchés
Je t’ai demandé l’aumône et j’ai eu la colère de Dieu
Parce que tu m’as dit : « que Dieu t’accompagne ! »
« Que Dieu t’accompagne ! »
Mais finalement, c’est bien toi qui m’as accompagnée.
Pecados, pecados e os dias
contados
Sem ter uma esperança sequer, sem ter um carinho
Já não me entendia com tantos
pecados
E um dia esqueci-me dalguns p’lo caminho
Não sei se os remi, não sei, a paixão cegou-me
Pagar o que fiz não quis, e Deus castigou-me

 

Des péchés, des péchés et tous ces jours passés
Sans le moindre espoir, sans tendresse aucune !
Je ne savais plus où j’en étais de tant de péchés
Jusqu’à en oublier plusieurs
en chemin
Je ne sais si je les ai rachetés, la passion m’aveuglait
J’ai refusé de payer pour ce que j’ai fait, Dieu m’a punie.
Castigo de Deus pelos pecados meus
Pedi-te uma esmola, Deus deu-me um castigo
Porque me disseste que fosse
com Deus
Que eu fosse com Deus
E ao fim combinamos que eu fosse contigo

 

Colère de Dieu, pour tous mes péchés
Je t’ai demandé l’aumône et j’ai eu la colère de Dieu
Parce que tu m’as dit : « que Dieu t’accompagne ! »
« Que Dieu t’accompagne ! »
Mais finalement, c’est bien toi qui m’as accompagnée.
Frederico de Brito (1894-1977).
Castigo de Deus
.
Frederico de Brito (1894-1977).
Colère de Dieu
, traduit de : Castigo de Deus par L. & L.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :