Skip to content

Édith Piaf a 100 ans

19 décembre 2015

Aujourd’hui même, 19 décembre. Elle était selon la légende née dans la rue, sur les marches d’un immeuble de Belleville, d’un père artiste de cirque et d’une mère chanteuse, elle-même fille d’une Berbère.

Ceci est extrait d’un de ses derniers récitals, le seul filmé in extenso. Il a eu lieu à Nimègue aux Pays-Bas le 14 décembre 1962, c’est à dire moins de dix mois avant sa mort. Elle est au bout du rouleau depuis déjà quelque temps, déformée et très handicapée par une polyarthrite douloureuse, sur scène elle ne bouge presque pas, juste plantée devant le micro, elle ne dit rien sinon annoncer chaque chanson par son titre et ses auteurs, mais sa voix garde sa puissance et son expressivité intactes et le public est subjugué. À la fin de Non, je ne regrette rien il lui fait une ovation, qu’elle accueille avec un sourire radieux d’enfant comblé.

Édith Piaf (1915-1963) | Non, je ne regrette rien. Michel Vaucaire, paroles ; Charles Dumont, musique ; Édith Piaf, chant ; orchestre sous la dir. de (?). Captation : Pays-Bas, Nimègue [Nijmegen], 14 décembre 1962. Production : Pays-Bas, NTS (Nederlandse Televisie Stichting) ?

Le récital intégral est visible ici.

 

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :