Skip to content

Lula Pena et Gisela João, deux figures du fado contemporain en Arles

29 juin 2015

Lula Pena, RTP 2011

Lula Pena (2011), par RTP sur Flickr (CC BY-NC-SA 2.0).

Tout les oppose croirait-on : le style, les moyens vocaux, le répertoire, le caractère. Cependant elles sont dissemblables et semblables comme si l’une était l’envers de l’autre, dans le recueillement de la nuit la première, dans l’exubérance du midi la seconde. Autant Lula Pena est élégante et subtile, autant la pétulance dont fait preuve sa jeune consœur peut être jugée de mauvais aloi par certains.

Quoi qu’il en soit elles ont ceci de commun qu’elles n’éprouvent ni l’une ni l’autre aucun besoin de se prévaloir du fado, ni même, dans le cas de Lula Pena, de s’y référer. Il leur suffit d’apparaître en scène, de chanter, et le fado advient, ou non, et s’il est là peu importe que ce soit « du fado ». En somme, l’une et l’autre sont libres de l’emprise d’un genre envisagé comme la fixation d’une prétendue tradition (resterait à savoir laquelle, d’ailleurs). À porter ainsi un art du chant qui se préoccupe d’abord de lui-même et non de la conformité à une jauge, elles semblent les seules dans l’actuel panorama du fado : la figure tutélaire de Mísia veille toujours il est vrai, mais ni Mariza ni Ana Moura ne fascinent, Carminho s’est fourrée dans une impasse avec ses deux derniers albums (le dernier, particulièrement).

Arles les accueille toutes les deux, c’est une coïncidence, au cours de la même semaine de juillet. Lula Pena, la phalène, en plein midi, dans le cadre du festival Convivència. Un concert, comme tous ceux de ce festival de « musiques de monde », suivi d’une rencontre avec l’artiste. Gisela João, la libellule, à 21h30 au théâtre antique, dans la programmation du prestigieux festival Les Suds, en première partie de l’Orquesta Buena Vista Social Club.

Lula Pena | Troubadour, Acto II (extrait). Lula Pena, chant, guitare. Captation : Festiwal Ethno Port Poznań, Poznań (Pologne), Centrum Kultury Zamek, 12 juin 2015.

Gisela João | Meu corpo. José Carlos Ary dos Santos, paroles ; Fernando Tordo, musique ; Gisela João, chant ; Guilherme Banza, guitare portugaise ; Pedro Soares, guitare classique ; Nando Araújo, basse acoustique. Vidéo : Lisbonne, Teatro do Bairro, 22 février 2012.

5 commentaires leave one →
  1. Adalhard permalink
    7 juillet 2015 21:52

    Si j’avoue que les grands spectacles de Mariza m’agacent un petit peu, je dois reconnaitre que c’est grâce à l’un de ces albums – « Fado en mim » – acheté lors de mon premier séjour au Portugal, il y a plus de dix ans, que j’ai abordé le fado.
    Et même si depuis, des interprètes comme Misia, Lula Pena – découverte sur ce blog – ou Carla Pires, et d’autres ont élargis mon écoute du fado en y apportant une dimension autre (Lula Pena en particulier), je ne peux toujours pas entendre « O gente de minha terra » interprétée par Mariza sans avoir des frissons.
    Dire que Mariza ne fascine pas me semble un peu dur, mais j’admets qu’elle fascine moins ou alors, dans un autre registre.

  2. jacques anglade permalink
    21 juillet 2015 19:59

    Deux concerts étonnants :
    Gisela Joao, qui joue avec rouerie à nous faire croire à une absence de métier que tout, sa voix y compris, dément.
    Et Lula Pena, dans une ambiance recueillie et enthousiaste : un vrai bonheur que de la rencontrer enfin ! Avec mon infinie reconnaissance …

    • 21 juillet 2015 20:04

      Dire que je n’y étais pas ! Avez-vous pu parler avec elle(s) ?

  3. jacques anglade permalink
    22 juillet 2015 12:15

    oui, avec Lula Pena, en tant que « catalyseur » de cette rencontre avec Convivencia … et au cours du « café tchatche  » organisé suite au concert par les organisateurs de cette magnifique série de concerts.
    la prochaine fois, il faudra venir en Arles …

    • 22 juillet 2015 12:18

      J’ai bien regretté de ne pas pouvoir être des vôtres… Aléas du calendrier !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :