Aller au contenu principal

Plus du tout

8 juin 2015

Il y a quelqu’un.

Toulouse (France), 6 juin 2015

Il n’y a plus personne.

Toulouse (France), 6 juin 2015

Comme le temps passe.

Il faut abandonner. Elle est trop fatiguée maintenant, sans plus de force pour aller et venir, tenir tête. D’ailleurs, elle n’a plus de souliers. Les souliers qu’elle a, elle les a depuis dix ans, ils sont terminés. La sorte de souliers qu’elle voulait, ceux qu’elle avait toujours portés, petit à petit, ils n’y avaient pas pris garde, on les avait trouvés de moins en moins dans le commerce. Maintenant, c’était plus du tout qu’on les trouvait.
Marguerite Duras (1914-1996). Emily L. (1987). Éd. de Minuit, impr. 1987, ISBN 2-7073-1142-1, pages 104-105.


Toulouse (France), 6 juin 2015

One Comment leave one →
  1. 12 juin 2015 18:32

    c’est la fidélité, usée, mise à nu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :