Skip to content

Assomption d’un lapin et autres viennoiseries

26 avril 2014

Vienne (Autriche) = Wien (Österreich), Franziskaner Platz, 26 avril 2014

Vienne a des maisons couleur de nougat : vert d’eau, jaune pâle, crème, rose ou bleu layette. (Autrefois c’étaient des couleurs un peu passées, moroses, comme mélangées à de la terre, ou à de la poussière. C’est en banlieue peut-être qu’on les verrait encore ?)

Église des Jésuites : baroque, avec un maître-autel à baldaquin et dans le fond, au-dessus de l’autel, en lieu et place d’une Assomption annoncée par le guide, est représenté sur une tenture blanche un lapin gigantesque emmailloté comme une momie dans un linceul constitué de sa propre fourrure.

Vienne (Autriche) = Wien (Österreich), Église des Jésuites, 26 avril 2014

Il bruine avec obstination depuis ce matin. On fait la queue pour entrer dans la cathédrale, dont seuls le vestibule et le bas-côté gauche sont accessibles librement. La foule y est considérable, bruyante et photographeuse. Ça parle et ça fait clic de tout côté, quel brouhaha, on se croirait dans une criée. La partie payante est plus calme, mais cette division de l’église (immense) en deux zones est bien réelle, c’est-à-dire qu’elle empêche qu’on en perçoive l’espace comme un tout. C’est comme une ville traversée par un mur, le comptoir où on achète son billet faisant check point.

Mangé un goulasch et une pâtisserie genre Sachertorte accompagnée comme il se doit de crème fouettée (« mit Schlagobers », ça je sais le dire), dans un petit restaurant voûté tenu par un Bernois. Ah la France, la belle France me dit-il (accent allemand, r roulés). Belle dis-je, pas toujours. Mais comment donc, la Camargue, la Provence, la Loire, Paris. Et Rouen. Mais pourquoi avoir brûlé Jeanne d’Arc ? Je réponds que je n’y suis pour rien, que d’ailleurs je n’étais même pas né à l’époque. Il a l’obligeance de me croire sur parole. Excellent café, ici comme ailleurs à Vienne.

J’ai déambulé encore, je suis entré dans des palais, dans d’autres églises. Il y a du monde partout. Des touristes comme moi, je ne vois que ça. C’est un peu triste d’être seul pour visiter une ville pareille. Curieusement ça la rend irréelle puisqu’on reste à l’intérieur de soi – comme Mrs. Dalloway.

Vienne (Autriche) = Wien (Österreich), Palais du prince Eugène de Savoie, 26 avril 2014

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :