Skip to content

Fuyons

14 décembre 2013

Resul Dindar. Gözlerin doğuyor gecelerime / Halit Çelikoğlu, paroles ; Yusuf Nalkesen ; Resul Dindar, chant ; instrumentistes non identifiés.

Supposons qu’il faille partir. Mettons que l’atmosphère devienne à ce point irrespirable en France que. Mettons que l’extrême droite soit portée au pouvoir. Il ne lui faudra pas six mois pour ruiner le pays. La frontière suisse sera fermée tu penses bien, dès les premières heures de l’exode, et à double tour ; mais même les autres nous regarderont d’un sale œil puisque qu’on sera une bande de fuyards pauvres. Il faudra continuer, aller toujours plus loin.

Mettons qu’on puisse s’arrêter en Turquie. Comment vivre ?

D’abord la langue, comme un mur.

Ne mektup geliyor ne haber senden
Söyle de bileyim bıktın mı benden
Her akşam güneşin battığı yerden
Gözlerin doğuyor gecelerime

Geçilmez gurbetin sokaklarından
İçilmez suları pınarlarından
Öptüğüm o ıslak dudaklarından
Sözlerin doğuyor gecelerime

Çileli doğmuşum zaten ezelden
Hasrete alıştım ne gelir elden
Yaşlı gözlerime baktığın yerden
Gözlerin doğuyor gecelerime

Halit Çelikoğlu. Gözlerin doğuyor gecelerime.

Non, ça ne va pas être facile.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :