Skip to content

À propos de la pièce « Nouveau roman » de Christophe Honoré

27 novembre 2012

La scène du TNT (théâtre national de Toulouse) après la représentation de Nouveau roman, de Christophe Honoré, le 26 octobre 2012
La scène du TNT (théâtre national de Toulouse) après la représentation de Nouveau roman, pièce de Christophe Honoré, le 26 octobre 2012

« …moi j’ai un souvenir mais peut-être, n’étant pas retourné à la Colline* parce que j’avais beaucoup souffert à Avignon** en découvrant ce spectacle,  a-t-il gardé cette scène qui moi m’avait alors, non pas embarrassé mais carrément indigné du coming-out de Robert Pinget, euh qui est quand même extrêmement embarrassante … et en même temps assez révélateur de ce qu’il fait à tous les personnages, pour moi, de ce spectacle qui sont tous réduits à un aspect de leur personnalité, donc forcément caricaturaux, voilà Robbe-Grillet est égocentrique, Duras fait de la soupe aux poireaux, enfin j’ai trouvé ça très très réducteur, alors Pinget se mettant à nu face caméra mais dos au public, parce que on a quand même de l’hypocrisie, euh voilà, j’ai trouvé que c’était digne de Confessions intimes sur TF1, enfin j’ai trouvé ça mais absolument abject cette façon de traiter, voilà un auteur immense, voilà Monsieur Songe et ou L’hypothèse c’est quand même pas tout à fait rien, c’est pas juste quelqu’un qui est un pédé honteux, enfin j’ai trouvé ça absolument dingue, et évidemment fait par Christophe Honoré encore plus incompréhensible et ça m’a encore plus énervé donc je… »

Arnaud Laporte, à propos de Nouveau roman, pièce de Christophe Honoré.
Extrait de La dispute du 26 novembre 2012, sur France Culture, qu’on peut réécouter.

* Le théâtre de la Colline à Paris, où se donne en ce moment la pièce Nouveau roman de Christophe Honoré, dont il est question ici.
** Le Festival d’Avignon 2012, où la pièce a été créée.

——————

Pour une fois que l’avis qu’Arnaud Laporte concorde absolument avec le mien (j’avais eu exactement la même réaction d’indignation que lui à propos du personnage de Pinget), ça valait le coup de la transcrire mot pour mot.

Il faut dire que sur toute la durée de Nouveau roman, le personnage « Pinget » ne fait que ce qui est rapporté par Arnaud Laporte. C’est tout. C’est comme si Pinget lui-même n’avait eu aucune vue sur la portée de la littérature ni sur l’écriture. Le seul texte de l’écrivain retenu par Christophe Honoré est un court extrait de Fable, sa seule œuvre véritablement homo-érotique, donc à part dans sa production littéraire.

Du moins relisons un peu Pinget, ce sera déjà ça de pris à L’ennemi.

Changer d’air changer d’air.
Respirer celui de l’enfance. La douce folie tant souhaitée s’y trouvera.
Robert Pinget (1919-1997). Taches d’encre. Minuit, 1997. P. 58.

La seule excuse que l’on ait de ne pas se taire est la crainte de donner prise à la mort. Mais c’est une crainte vaine car la Camarde n’en tient nul compte. Elle fait avancer en nous le silence quels que soient nos efforts.
Garder la parole serait un gage d’éternité.
Il y a dans le secret de certains cœurs une foi en ce gage-là.
Robert Pinget (1919-1997). Taches d’encre. Minuit, 1997. P. 70.

L. & L.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :