Skip to content

Agapito Marazuela — La molinera

10 novembre 2012

Encore un peu d’España. Tu connais Agapito Marazuela ? Non, mais il a un joli prénom, évoquant à la fois l’amour et la Grèce n’est-ce pas, tu es d’accord ?

Il a passé sa vie presque entière à collecter un répertoire de chants traditionnels espagnols (de la Castille et du León principalement, étant natif de Ségovie). Il jouait de la dulzaina, qui est une forme de hautbois, très proche — nous apprend Wikipédia — de la bombarde bretonne.

Une autre partie de sa vie s’est passée dans les prisons franquistes : Agapito était communiste.

Et ceci, c’est fait avec rien, une bouteille, une cuiller, la voix, c’est tout :

Agapito Marazuela (1891-1983). La molinera / traditionnel ; Agapito Marazuela, chant. Vidéo par Chempanillo sur Youtube.

Vengo de moler, morena,
de los molinos de arriba,
duermo con la molinera, olé, olé,
no me cobra la maquila,
que vengo de moler, morena.

Vengo de moler, morena,
de los molinos de abajo,
duermo con la molinera, olé, olé,
no me cobra su trabajo,
que vengo de moler, morena.

Vengo de moler, morena,
de los molinos de en medio,
duermo con la molinera, olé, olé,
no lo sabes molinero,
que vengo de moler, morena.
La molinera. Traditionnel (Espagne)

Une chanson fort narquoise, qui donne des meunières une certaine idée. Très répandue, on en compte de multiples versions.

L. & L.

———

Voir :

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :