Skip to content

Indifferentemente (Passe-moi le poison s’il te plaît)

1 juillet 2012

La lune disparaît
Et nous, pour jouer la dernière scène,
Nous restons main dans la main,
Sans avoir le courage de nous regarder…

Fais-moi ce que tu veux
Avec indifférence,
Car je le sais, ce que je suis :
Pour toi je ne suis plus rien !
Et donne-moi ce poison
N’attends pas demain…
Car, avec indifférence,
Si tu me tues je ne te dirai rien.

Et ris tant que tu peux,
En m’arrachant le cœur de la poitrine !
Je ne sens plus la douleur
Et pour toi je n’ai plus de larmes.

Fais-moi ce que tu veux.

Et, avec indifférence
Je te perds.
Umberto Martucci. Indifferentemente (1963). Traduction L. & L., d’après la traduction italienne du site CanzoniNapoletani.it. Consulté le 1er juillet 2012.

Mina. Indifferentemente / Umberto Martucci, paroles ; Salvatore Mazzocco, musique ; Mina, chant ; Danilo Rea, piano, Fender Rhodes ; Sandro Gibellini, guitare ; Massimo Moriconi, contrebasse ; Gabriele Comeglio, cordes, vents, saxophone ; Pippo Colucci, Umberto Marcandalli, Emilio Soana, trompette ; Giuseppe Di Stefano, Mauro Parodi, trombone ; Franco Ambrosetti, saxhorn ; Maurizio Dei Lazzaretti, batterie ; Naco, percussions. Extrait de Napoli (1996).

Tramonta ‘a luna…
e nuje, pe’ recitá ll’ùrdema scena,
restammo mane e mane,
senza tené ‘o curaggio ‘e ce guardá…

Famme chello che vuó’
indifferentemente,
tanto ‘o ssaccio che só’:
pe’ te nun só’ cchiù niente!…
E damme stu veleno,
nun aspettá dimane…
ca, indifferentemente,
si tu mm’accide nun te dico niente.

E ride pure,
mentre mme scippe ‘a pietto chistu core!?…
Nun sento cchiù dulore
e nun tengo cchiù lacreme pe’ te…

Famme chello che vuó’

E indifferentemente
io perdo a te!
Umberto Martucci. Indifferentemente (1963). Source : CanzoniNapoletani.it. Consulté le 1er juillet 2012.

Mísia. Indifferentemente / Umberto Martucci, paroles ; Salvatore Mazzocco, musique ; Mísia, chant. Extrait de Passione, film de John Turturro (2010).

Tramonta la luna…
e noi, per recitare l’ultima scena,
restammo mano nella mano,
senza avere il coraggio di guardarci…

Fammi quello che vuoi
indifferentemente,
tantolo so che sono:
per te non sono più niente!…
E dammi questo veleno,
non aspettare domani…
che, indifferentemente,
se tu mi uccidi non ti dico nulla.

E ridi pure,
mentre mi strappi dal petto questo cuore!?…
Non sento più dolore
e non ho più lacrime per te…

Fammi quello che vuoi

…e indifferentemente
io ti perdo!…
Umberto Martucci. Indifferentemente (1963). Traduction italienne du site CanzoniNapoletani.it. Consulté le 1er juillet 2012.

Enzo Gragnaniello con Sud Express. Indifferentemente / Umberto Martucci, paroles ; Salvatore Mazzocco, musique ; Enzo Gragnaniello, chant, guitare ; Sud Express, ensemble instrumental ; Erasmo Petringa, violoncelle. Extrait de Radice (2011). — Sud Express : Piero Gallo mandoline et guitares ; Francesco Iadicicco, basse ; Franco Del Prete, batterie.

L. & L.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :