Aller au contenu principal

Grenouilles

14 avril 2011

Tous ces jours derniers, de la rigole que je longe avant d’arriver au lieu de mon travail et de ma souffrance quotidienne, montait le vacarme des grenouilles. Un tintamarre dans la floraison des cistes.

Hier je n’y suis pas passé,  j’étais à Lyon.

Ce matin, parvenu à cette rigole : le silence absolu des grenouilles. Aucun signe d’elles.

L. & L.

3 commentaires leave one →
  1. mireille permalink
    15 avril 2011 08:20

    Ce grenouilles sont d’ailleurs grecques : elles coassent tout à fait comme le décrivait Aristophane : Brékékékex Koax Koax

    • lili-et-lulu permalink*
      15 avril 2011 10:08

      A moi elles m’évoquaient un groupe d’Espagnoles bavardant dans un car. En tout cas elles ne sont pas allées à la plage : ce matin il y en a une qui a jappé deux fois.

Trackbacks

  1. Qu’est-ce qu’elles disent les grenouilles ? « Je pleure sans raison que je pourrais vous dire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :