Skip to content

Des Américain(e)s à Assise

17 novembre 2010

Assise (Ombrie, Italie). Église Santa Maria Maggiore, 8 novembre 2010
Assise (Ombrie, Italie). Église Santa Maria Maggiore, 8 novembre 2010

Pleins et pleines de bonne volonté, ils et elles commandent des cappucheeeenows au petit déjeuner et après tous les autres repas. Et dans les intervalles.

C’est leur manière de vivre le thrill de l’exotisme, et d’appliquer l’adage de leurs ancêtres britanniques : when in Rome, do as the Romans do. On n’est pas à Rome on est au cœur des petites maisons roses et des églises d’Assise (Asseeeesi), mais quant aux cappucheeeenows c’est indifférent, c’est bien cette boisson-là qu’il faut demander pour faire comme les Italiens (qui sont sooooo nice Judy you know).

La bonne volonté des Américain(e)s n’est cependant pas telle qu’ils expriment leur désir de cappuccino en italien, même sommairement (oon cappucheeeenow per favowree). En italien ? What do you mean? Les gens ici utilisent une langue véritablement très déformée au point qu’elle en est incompréhensible (is that what you call Italian?), il y a leur accent, et puis les mots qu’ils emploient, probablement les produits d’une très longue dégradation de l’anglais, c’est un peuple très ancien you know Karen, mais de là à les singer personne ne s’y laisserait aller, ce serait désobligeant pour eux. Pour la même raison, il est inconcevable de s’enquérir de leur compréhension de l’anglais avant de s’adresser à eux, quel manque de tact, on ne veut pas avoir l’air de les prendre pour des sauvages.

Assise (Ombrie, Italie), 8 novembre 2010
Assise (Ombrie, Italie), 8 novembre 2010

Au restaurant ou dans tout autre lieu une assemblée d’Américain(e)s soumet les tympans européens à un stress important. Or ils étaient quatorze (deux hommes, douze femmes) à dîner, et notre table était contiguë à la leur. As-tu vécu cela déjà ?

Est-ce leur entraînement multi-séculaire à occuper ce qu’ils supposent être le vide ? Toujours est-il qu’ils s’emparent de l’espace sonore, l’emplissant de voyelles pointues et de leurs fameux r engraissés au hamburger. Le paroxysme s’est produit ce soir-là lorsque les photos des pets ont commencé à circuler. C’est celle de deux chiots genre caniche, un blanc et un noir, qui a provoqué l’emballement, culminant dans la stridence d’un oooooh my gaaaaaaaaaaad, hurlement d’extase appuyé s’il en était besoin d’un ample mouvement du bras gauche de la femme en proie à l’émerveillement se refermant en une étreinte de la propre poitrine de celle-ci, dont le cœur palpitait à plusieurs dizaines de centimètres de profondeur.

Courageusement le serveur s’est manifesté à ce moment, diversion d’une remarquable intelligence et d’une grande efficacité : elle n’a pas manqué de susciter la commande d’une tournée générale de cappucheeeenows, amorçant la décrue du flot tumultueux des décibels.

Assise (Ombrie, Italie). Basilique San Francesco, 8 novembre 2010 Assise (Ombrie, Italie). Basilique San Francesco, 8 novembre 2010

L. & L.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :