Skip to content

Ana Sofia Varela — Fados de amor e pecado

25 mars 2010

Ana Sofia Varela. Photo Carmen Alonso Suarez (« Ex Novo »)
Ana Sofia Varela en concert en 2006. Photo Carmen Alonso Suarez (« Ex Novo » sur Flickr)

Fados de amor e pecado, ce titre évoque, peut-être délibérément je n’en sais rien, le refrain de Tudo isto é fado (Fernando Carvalho / Aníbal Nazaré), un classique rendu célèbre par Amália et repris par tant d’autres :

Amor, ciúme, cinzas e lume, dor e pecado
Tudo isto existe, tudo isto é triste, tudo isto é fado

Amour, jalousie, cendres et braise, douleur et péché,
Tout cela existe, tout cela est triste, de tout cela est fait le fado

Quoi qu’il en soit, ce titre est celui de l’un des meilleurs albums de fado de ces dernières années. Il faut y voir avant tout l’œuvre de João Gil (musique) et João Monge (paroles), deux artistes supérieurement doués chacun individuellement, et capables ensemble de produire des merveilles. Cet album est dans ce cas, le cas d’être une merveille.

João Gil, tu te souviens ? C’est le compositeur de Hoy el mar es más azul que el cielo et de Perdidamente. Sa carrière déjà longue est faite de participations actives en tant que guitariste et compositeur à plusieurs groupes de rock, de folk, de tout, desquels Trovante fondé en 1976, puis Ala dos Namorados à partir de 1993 sont les plus notoires. João Monge, déjà parolier de Trovante, était aussi membre d’Ala dos Namorados : la collaboration des deux ne date pas du mois dernier.

Ni l’un ni l’autre n’est auteur de fados, du moins n’est-ce pour eux qu’une activité récente. Ce qui ne veut pas dire superficielle : João Monge est responsable des paroles de tous les morceaux de Crua, le deuxième album d’Aldina Duarte (2006), ayant par ailleurs écrit pour Camané et Mísia.

Fados de amor e pecado réunit 12 morceaux, certains sur des musiques très proches de fados traditionnels (Fado vadio par exemple, qui évoque le fado menor do Porto, celui qu’on entend dans Não é desgraça ser pobre chanté par Amália ; Estranha vontade, qui fait penser au fado Primavera de Pedro Rodrigues ; ou encore le splendide Fado de amor e pecado dont l’album tire son titre), d’autres sur des musiques entièrement originales, dans les deux sens de cette épithète. Le génie mélodique de João Gil combiné à la sensibilité de João Monge résulte en une magistrale collection de fados, qui d’ailleurs n’ont pas tous été conçus pour cet album. Hélder Moutinho, dans un article mis en ligne sur le site Portal do fado, nous apprend que Estranha vontade, le premier fado co-écrit par les deux complices dans les années 90, était destiné à Amália Rodrigues qui ne l’a malheureusement pas enregistré.

Quant à Ana Sofia Varela, fadiste talentueuse à la voix manquant un peu d’ampleur, elle attendait depuis longtemps un répertoire dégagé de l’influence des grands aînés, celle d’Amália surtout dans l’ombre de laquelle elle semblait se plaire. Voilà sa chance.

L’accompagnement instrumental d’une parfaite élégance est confié à des musiciens d’exception emmenés par la guitare portugaise du grand José Manuel Neto.

L’album s’ouvre sur As luvas de minha mãe (« Les gants de ma mère »), donné ici en public à l’occasion d’un concert donné au CCB (Centro cultural de Belém, Lisbonne) en octobre 2009 :

As luvas de minha mãe / Ana Sofia Varela, chant ; Pedro Castro, guitare portugaise ; Carlos Manuel Proença, guitare ; Didi, guitare basse acoustique ; João Monge, paroles ; João Gil, musique.

De onde vem
O regaço permanente
Esse beijo transparente
Que me dás só de o pensar

De onde vem
A promessa de alegria
A doce melancolia
Que eu herdei do teu olhar

De onde vem
Este amor que me pressente
Que me dói se estou ausente
Dessa dor que ele me tem

De onde vem
O saber não aprendido
Do coração aquecido
Nas luvas de minha mãe

As luvas de minha mãe / João Monge, paroles ; João Gil, musique.

L. & L.

Ana Sofia Varela -- Fados de amor e pecado. 2009Fados de amor e pecado / Ana Sofia Varela, chant ; José Manuel Neto, guitare portugaise ; Marco Oliveria, Rogério Ferreira, Diogo Clemente, guitare ; Ricardo Cruz, Zé Nabo, guitare basse acoustique ; João Monge, paroles ; João Gil, musique. — [Portugal] : Iplay, P 2009. — Iplay 1529 2. — EAN 5604931152927.

Disponible sur CDGO

Télécharger sur Amazon, Fnac

Écouter sur Deezer

Le blog de João Monge : les textes de ses chansons, de ses fados, au jour le jour.

João Gil — Site officiel

Ana Sofia Varela sur MySpace

5 commentaires leave one →
  1. Anne-Marie permalink
    20 juin 2011 13:27

    Je connais un peu Ana Sofia Varela, pour l’avoir découverte comme bien d’autres dans Fados (le film a eu au moins ce mérite) et l’avoir entendue sur un disque de Mario Pacheco et « ao vivo » à Mesa de Frades, mais je n’étais pas très touchée par ses vocalises habituelles. Mais ici vraiment, ces « luvas de minha mae » dont je ne fais qu’entrevoir le sens dégagent une émotion palpable, la voix dans une tonalité plus grave est superbe et profonde, sans fioritures, comme la musique de Joao Gil.. Merci de me les avoir fait connaître !

    • lili-et-lulu permalink*
      23 juin 2011 20:34

      Tu le sais je pense, qu’elle est la compagne de Ricardo Ribeiro, Ana Sofia Varela.

      • Anne-Marie permalink
        24 juin 2011 18:15

        A Mesa de frades, une portugaise m’a dit qu’ils avaient été mariés mais qu’ils ont divorcé. Peut-être que finalement, ce n’est pas si facile que ça, de partager une passion commune …pour un tiers au couple, le fado (mais c’est la même chose dans d’autres domaines, le cinéma ou la peinture).

      • lili-et-lulu permalink*
        24 juin 2011 18:23

        C’est curieux j’avais effectivement l’impression qu’ils n’étaient plus ensemble… Oui, tu as raison, ça ne doit pas être simple.

Trackbacks

  1. Mísia & Adriana Calcanhotto | O corvo | Je pleure sans raison que je pourrais vous dire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :