Aller au contenu principal

Balada do sino • José Afonso, Amália Rodrigues

22 décembre 2020

Senhor Barqueiro
Quem leva aí?
Dão Dim
Na barquinha d’Aladim.

José Afonso (1929-1987). Balada do sino (1968).

Batelier,
Qui emmenez-vous
Ding ding
Dans la nacelle d’Aladin ?

Drôle de chanson de Noël. Œuvre de José Afonso, Balada do sino (« Ballade du carillon ») est une barcarolle aux paroles évasives comme peuvent l’être celles des chansons populaires — et suffisamment énigmatiques pour en autoriser toute sorte d’interprétations. José Afonso l’a enregistrée et publiée en 1968 sur son album Cantares do andarilho (« Chants du vagabond »), entièrement composé de chansons d’inspiration traditionnelle quant à la forme des mélodies comme à celle des textes.

José Afonso (1929-1987)Balada do sino. José Afonso, paroles & musique.
José Afonso, chant ; Rui Pato, guitare. Enregistrement : Lisbonne, studios Polysom.
Extrait de l’album Cantares do andarilho / José Afonso. Première publication : Portugal, 1968.

Uma barquinha
Lá vem lá vem
Dim Dem
Na barquinha de Belém.
Quelle est cette nacelle
Qui vient, qui vient ?
Ding Deng
La nacelle de Bethléem !
Senhor Barqueiro
Quem leva aí?
Dão Dim
Na barquinha d’Aladim.
Batelier,
Qui emmenez-vous
Ding ding
Dans la nacelle d’Aladin ?
Levo a cativa
Duma só vez
Dois, três
Na barquinha do Marquês.
J’emmène la captive
D’un coup d’un seul
Neuf, dix,
Dans la nacelle du marquis !
Ao romper d’alva
Casada vem
Dim Dem
Na barquinha é que vai bem.
Au point du jour
On la mariera
Ding dong
Dans la nacelle, on le fera.
Se a tem guardada
Deixe-a fugir
Dão Dim
Na barquinha do Vizir!
Si vous l’avez en votre garde
Laissez-la fuir
Dong ding
Dans la nacelle du vizir !
Lá vai roubada
Lá vai na mão
Dim Dão
Na barquinha do ladrão.
Voici qu’on l’enlève,
On l’entraîne par la main,
Ding dong
Dans la nacelle du brigand !
……… ………
José Afonso (1929-1987). Balada do sino (1968).
.
José Afonso (1929-1987). Ballade du carillon, traduit de Balada do sino (1968) par L. & L.

En 1970 Amália Rodrigues a elle aussi enregistré Balada do sino ainsi qu’une autre chanson de Cantares do andarilho, Natal dos simples, chacune en deux versions : l’une, avec orchestre, publiée la même année, l’autre, avec accompagnement de guitares portugaises et de guitares, restée inédite jusqu’en 2016 et que voici.

Amália Rodrigues (1920-1999)Balada do sino. José Afonso, paroles & musique.
Amália Rodrigues, chant ; José Fontes Rocha & Carlos Gonçalves, guitare portugaise ; Pedro Leal, guitare ; Joel Pina, basse acoustique.
Enregistrement de 1970, resté inédit, publié pour la première fois dans l’album Amália… canta Portugal / Amália Rodrigues. Portugal, ℗ 2016.

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :