Skip to content

Sílvia Pérez Cruz — Habaneras de Cádiz

5 avril 2013

Je ne parle pas l’espagnol, je le comprends un peu ; je sais qu’on dit « me encanta », ça m’enchante, pour exprimer la même chose que « j’adore » en français.

Autrefois j’avais une collègue colombienne qui disait « me encanta la Sosa », j’adore [Mercedes] Sosa, et puis aussi « me encantan las zanahorias », j’adore les carottes, les carottes m’enchantent. La Sosa et les carottes m’enchantent. Y las lentejas también. Les lentilles ; les lentilles aussi.

Comment dire que Sílvia Pérez Cruz m’enchante — mais non pas à la manière des lentilles ? Plutôt à la manière des forêts où tu entres cornichon et dont tu sors paris-brest ou pot-au-feu, ça dépend des fois, mais où il y a du magique qui se produit. Elle est sur cette scène comme dans sa forêt magique, Sílvia Pérez Cruz. Elle y fait ce qu’elle veut, elle y vit, elle y règne. Parfois elle tourne le dos au public (non pour s’en départir, elle le sait sous son emprise, mais parce qu’elle a tout à coup besoin d’une sorte d’aparté avec tel ou tel des instrumentistes).

Parmi ces instrumentistes il y a son père, Cástor Pérez, à la guitare. Il chante un peu avec elle aussi. Cástor Pérez Diz était un grand connaisseur de ce style de musique, la habanera. Il est mort quelques mois après ce concert, le 10 novembre 2010, veille de son 55e anniversaire, et c’est à lui qu’est dédié 11 de novembre, premier album solo de Sílvia (2012).

Sílvia Pérez Cruz. Habaneras de Cádiz / Antonio Burgos, paroles ; Carlos Cano, musique ; Sílvia Pérez Cruz, chant ; Cástor Pérez, chant, guitare ; autres instrumentistes non identifiés. Captation : 44ª Cantada d’havaneres, Calella de Palafrugell (Catalogne), 3 juillet 2010.

La chanson — qu’on pourrait croire très ancienne mais qui date seulement de 1984 — exprime la nostalgie qu’éprouve le poète pour Cadix lorsqu’il se trouve à La Havane, et la nostalgie pour La Havane une fois à Cadix.

Car j’ai un amour à La Havane
Et un autre en Andalousie…
[…]
La Havane, c’est Cadix avec plus de noirs,
Cadix, La Havane avec plus de chic.
[…]
Tout le monde verra que j’ai laissé mon âme à La Havane
Que rien ne me fait oublier.
Je chante un tango, et c’est une habanera,
La même manière
Si élégante et douce, le même rythme.
N.B. Ce « tango » est un style flamenco, et non le tango argentin.

1
Desde que estuve, niña, en La Habana
no se me puede olvidar
tanto Cádiz ante mi ventana, Tacita lejana,
aquella mañana pude contemplar…
Las olas de la Caleta, que es plata quieta,
rompían contra las rocas de aquel paseo
que al bamboleo de aquellas bocas
allí le llaman El Malecón…
Había coches de caballos, que era por mayo,
sonaban por la Alameda, por Puerta Tierra,
y me traían, ay, tierra mía,
desde mi Cádiz el mismo son…
El son de los Puertos, dulzor de guayaba,
calabazas, huertos…
Aún pregunto quién me lo cantaba…

Refrain
Que tengo un amor en La Habana
y el otro en Andalucía,
no te he visto yo a ti, tierra mía,
más cerca que la mañana
que apareció en mi ventana
de La Habana colonial
tó Cádiz, la Catedral, La Viña y El Mentidero…
Y verán que no exagero
si al cantar la habanera repito:
La Habana es Cádiz con más negritos,
Cádiz, La Habana con más salero.

2
Verán que tengo mi alma en La Habana
no se me puede olvidar,
canto un tango y es una habanera,
la misma manera
tan dulce y galana y el mismo compás.
Por la parte del Caribe así se escribe
cuando una canción de amores, canción tan rica,
se la dedican los trovadores
a una muchacha o a una ciudad…
Y yo, Cádiz, te dedico y te lo explico
por qué te canto este tango que sabe a mango,
de esta manera esta habanera
de piriñaca y de Carnaval…
Son de chirigota, sabor de melaza,
Guantánamo y Rota…
¡Que lo canta ya un coro en la plaza!

Antonio Burgos (1943-). Habaneras de Cádiz (1984). Source : antonioburgos.com

L. & L.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :