Skip to content

Négligé, oublié

7 juillet 2012

Hello, my name is [moustache] Hello, my name is [moustache] -- Street art, Montpellier (Street art, Montpellier)

Ce matin :

je vais à la pharmacie

puis au marché

mais avant je m’arrête devant les stands des bouquinistes

mais avant je m’arrête devant le stand du marchand de disques (de vinyles je veux dire). C’est là — juste avant de négocier le prix de deux albums de Jeanne Moreau, des deux premiers 33 t de Françoise Hardy et d’un double d’Amália,  — que je me rends compte que j’ai du dentifrice dans la moustache.

C’est à dire que depuis mon sortir je suis visible ainsi, la moustache biffée de dentifrice. La pharmacienne a fait comme si de rien n’était, comme elle aurait servi n’importe quelle personne porteuse d’une moustache impeccable, ou au contraire comme si toute moustache raisonnable se trempait dans le dentifrice avant de vaquer à ses affaires.

Mais au fond, peut-être que de rien n’était effectivement. Peut-être que la pharmacienne n’était aucunement surprise de me voir ainsi. Peut-être qu’à mon insu elle m’a toujours vu quelque chose d’erroné dans la tenue, un truc ou un autre qui cloche ; toujours. Et qu’elle a cessé d’être étonnée.

Toujours toujours un détail qui clocherait, bien visible. De l’oublié, du négligé, du déraisonnable. À y réfléchir, oui, évidemment c’est ça.

Le fait est que je n’ai jamais été quelqu’un de raisonnable, tu vois ; je n’en ai jamais eu l’aspect je crois. Ni l’âge. Non, je n’ai jamais eu ça, des âges de personne raisonnable, 38 ans, 45 ans, ce genre d’âge.

Si, je les ai reçus en cadeau, comme ça se fait habituellement à date fixe, mais je n’ai pas pris la peine d’ouvrir les boîtes, me sachant incapable de les endosser sans qu’ils passent pour des déguisements : ils sont hors de ma portée.

C’est à soupirer. Este é o meu fado comme tu dis.

L. & L.

Jeanne Moreau. La vie de cocagne / Cyrus Bassiak (Serge Rezvani), paroles ; Cyrus Bassiak (Serge Rezvani) et Jean-Jacques Robert, musique ; Jeanne Moreau, chant ; orchestre dirigé par Ward Swingle. 1963.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :