Skip to content

In memoriam Louise Bourgeois (1911-2010)

1 juin 2010

Elle est morte hier, 31 mai 2010, celle dont la maman était araignée. Tu ne la connais pas ? Il y a ça (Wikipedia), et par exemple ceci :

Louise Bourgeois dans son atelier

J’avais en réserve cette autre petite vidéo, que je comptais insérer dans ce blog un jour ou l’autre. On y entend la sculptrice chanter une sorte de ritournelle d’une voix fraîche et juste en dépit de son âge, avec un naturel d’enfant sage :

Le chant de Louise Bourgeois : Le murmure de l’eau qui chante, le murmure de l’eau qui goutte… La bouillotte qui marmotte, qui ronronne, qui sifflote, qui me dit ses secrets. De faire le tour de la maison me fait beaucoup de bien. Ta ta ta ta ta ta…

Sage elle ne l’était pas, du moins en tant qu’adulte. En tant qu’enfant, oui peut-être. Comme tout le monde, elle était à la fois Lili et Lulu.

L. & L.

One Comment leave one →
  1. 2 juin 2010 22:41

    je me souviens de la fois où je me suis retrouvée en face de son araignée au musée gugenheim à bilbao..c’etait fou..
    louise bourgeois n’est pas morte, les oeuvres ne meurent pas, jamais, et les âmes des artistes perdurent avec elles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :