Aller au contenu principal

Douceur du futur

3 mars 2019

— Et avec ceci, il vous faudra autre chose ?
— Non ce sera tout, merci.

Ou bien :

— Et avec ceci ?
— Vous me mettrez encore deux mille-feuilles s’il vous plaît.
— Oui. Ce sera tout ?
— Ce sera tout, merci.
— Voici. Ça nous fera 36 euros 45 s’il vous plaît.

Voyez. Quelle délicatesse, quelle douceur dans l’emploi de ces futurs. Comme ils tiennent à distance la dureté du réel, comme ils l’effleurent à peine.

Ce sera tout – un jour. N’y pensons pas.

Mouloudji (1922-1994) | Un jour tu verras. Marcel Mouloudji, paroles ; Georges Van Parys, musique.
Mouloudji, chant ; accompagnement d’orchestre. Extrait de l’émission Trente-six chandelles, diffusée à la télévision française le 26 mars 1956. Production : Radiodiffusion-télévision française. France, 1956.

One Comment leave one →
  1. 3 mars 2019 18:35

    ah tu verras tu verras …..tout recommencera ,Claude y avait aussi pensé . saudade do futuro?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :