Aller au contenu principal

Une stridente fêlure de gel

15 avril 2022

La volpe derideva il corvo per il suo nero. « Vedessi che effetto, quando mi poso sul candido busto di Minerva » gracchiò il corvo.
La volpe non sapeva di Edgar Poe; ma dentro sentì come una stridula incrinatura di gelo.
Leonardo Sciascia (1921-1989). Favole della dittatura (1950). Dans : Fables de la dictature / Leonardo Sciascia. Suivi de Dictature en fable / Pier Paolo Pasolini ; traduction Jean-Noël Schifano. [Édition bilingue italien-français], Paris, Ypsilon éditeur, impr. 2017, page 20. ISBN 978-2-35654-075-1.

Le renard se gaussait du corbeau pour sa couleur noire. « Si tu voyais l’effet, quand je me pose sur le buste blanc de Minerve », croassa le corbeau.
Le renard ignorait tout d’Edgar Poe ; mais, au fond de lui, il ressentit comme une stridente fêlure de gel.
Leonardo Sciascia (1921-1989). Fables de la dictature, traduit de Favole della dittatura (1950) par Jean-Noël Schifano. Dans : Fables de la dictature / Leonardo Sciascia. Suivi de Dictature en fable / Pier Paolo Pasolini ; traduction Jean-Noël Schifano. [Édition bilingue italien-français], Paris, Ypsilon éditeur, impr. 2017, page 21. ISBN 978-2-35654-075-1.

Les Fables de la dictature (1950) sont le premier écrit publié de Sciascia, qui était un admirateur — et même un ami, je crois — de la Balistreri, dont voici un enregistrement de 1974.

Rosa Balistreri (1927-1990)Testa di mortu. Paroles & musique traditionnelles (Sicile) ; adaptation Rosa Balistreri & Otello Profazio.
Rosa Balistreri, chant, [guitare].
Extrait de l’album Noi siamo nell’inferno carcerati / Rosa Balistreri. Italie, ℗ 1974.


Stanotti ‘nsonnu mi vinni a ‘nsunnari
‘Nsonnu mi vinni na testa di mortu
Iu cu dda testa mi misi a parlari
Cci dissi: « O testa, chi nova mi porti? »
Iu cu dda testa mi misi a parlari
Cci dissi: « O testa, chi nova mi porti? »

Cette nuit dans mon sommeil j’ai fait un rêve :
Une tête de mort m’est apparue
Et je me suis mis à lui parler,
Je lui ai demandé : « Quelles nouvelles m’apportes-tu ? »
Et je me suis mis à lui parler,
Je lui ai demandé : « Quelles nouvelles m’apportes-tu ? »

Caru amicuzzu miu, teniti forti
Ca quannu è ura ti vegnu a pigliari
Caru amicuzzu miu, teniti forti
Ca quannu è ura ti vegnu a pigliari

Mon cher ami, tiens-toi bien,
Car quand sonnera l’heure je viendrai te chercher.
Mon cher ami, tiens-toi bien,
Car quand sonnera l’heure je viendrai te chercher.
Traditionnel (Sicile), adaptation Rosa Balistreri (1927-1990) & Otello Profazio (né en 1934). Testa di mortu.
.
Traditionnel (Sicile), adaptation Rosa Balistreri (1927-1990) & Otello Profazio (né en 1934). Tête de mort, trad. par L. & L. de Testa di mortu, à partir de la trad. italienne de Alberto Scotti sur LyricsTranslate.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :