Aller au contenu principal

Si la Garonne avait voulu

19 avril 2021

La Garonne à Toulouse, 27 mai 2017
La Garonne à Toulouse, 27 mai 2017

Cette chanson de Gustave Nadaud (1820-1893) — natif de Roubaix —, dont le titre original est simplement La Garonne, a été reprise dans les années 1970 par Julos Beaucarne, chanteur, conteur, écrivain… (etc.) belge, dans une version mise en musique par lui-même. La mélodie originale de Nadaud en est pourtant tout à fait correcte, comme en témoignent ces deux enregistrements : le plus récent des deux, réalisé par un Marcel Nobla, chanteur et guitariste (accompagné au piano en l’occurrence), date de 1956 ; l’autre, par Charlus, pseudonyme de Louis-Napoléon Defer (1860-1951), remonte à 1903.

Marcel NoblaSi la Garonne avait voulu. Gustave Nadaud, paroles & musique.
Marcel Nobla, chant ; accompagnement de piano.
Extrait du disque 45t Chansons éternelles N° 4 / Marcel Nobla, du Lapin agile. France : RCA, ℗ 1956. Restauration : Bibliothèque nationale de France, 2014.

Si la Garonne avait voulu,
Lanturlu !
Quand elle sortit de sa source,
Diriger autrement sa course,
Et vers le Midi s’épancher,
Qui donc eût pu l’en empêcher ?
Tranchant vallon, plaine et montagne,
Si la Garonne avait voulu,
Lanturlu !
Elle allait arroser l’Espagne.

Si la Garonne avait voulu,
Lanturlu !
Pousser au Nord sa marche errante,
Elle aurait coupé la Charente,
Coupé la Loire aux bords fleuris,
Coupé la Seine dans Paris,
Et moitié verte, moitié blanche,
Si la Garonne avait voulu,
Lanturlu !
Elle se jetait dans la Manche.

Si la Garonne avait voulu,
Lanturlu !
Elle aurait pu boire la Saône,
Boire le Rhin après le Rhône,
De là, se dirigeant vers l’Est,
Absorber le Danube à Pesth,
Et puis, ivre à force de boire,
Si la Garonne avait voulu,
Lanturlu !
Elle aurait grossi la mer Noire.

Si la Garonne avait voulu,
Lanturlu !
Elle aurait pu dans sa furie,
Pénétrer jusqu’en Sibérie,
Passer l’Oural et le Volga,
Traverser tout le Kamschatka,
Et, d’Atlas déchargeant l’épaule,
Si la Garonne avait voulu,
Lanturlu !
Elle aurait dégelé le pôle.

La Garonne n’a pas voulu,
Lanturlu !
Humilier les autres fleuves.
Seulement, pour faire ses preuves,
Elle arrondit son petit lot :
Ayant pris le Tarn et le Lot,
Elle confisqua la Dordogne.
La Garonne n’a pas voulu,
Lanturlu !
Quitter le pays de Gascogne.
Gustave Nadaud (1820-1893). La Garonne ou Si la Garonne avait voulu (1848 ou 1860). Publié dans : Gustave Nadaud, Collection complète des Chansons. [13eme Volume], Paris : Heugel et C.ie, [1861].

Charlus (1860-1951)Si la Garonne avait voulu. Gustave Nadaud, paroles & musique.
Charlus, chant ; accompagnement de piano.
France, 1903.

.

.

La Garonne à Toulouse, 21 novembre 2020

2 commentaires leave one →
  1. 19 avril 2021 13:12

    Merci Alain…

  2. Edgar permalink
    19 avril 2021 22:11

    J’aime bien la reprise par la Quinte Sauvage, aussi. Merci pour cet article (et tous les autres).
    https://www.youtube.com/watch?v=1Bgn2o9Yxhs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :