Aller au contenu principal

Le Havre

30 mars 2021

Roberto Piazza (Little Bob) et André Wilms dans « Le Havre » (2011), film de Aki Kaurismäki
Roberto Piazza (Little Bob) et André Wilms dans « Le Havre » (2011), film de Aki Kaurismäki

Dans Le Havre, le film de Kaurismäki, il y a Little Bob qui tient son propre rôle — ou, pour plus d’exactitude : il y a Roberto Piazza qui tient le rôle de Little Bob, ce même rôle qu’il tient sur les scènes où il se produit avec son groupe de rock. En le voyant dans ce film, surtout dans le café désert où il est assis au comptoir, devant des verres vides, à ressasser la perte de sa Mimie, ou bien quand un peu plus tard, au même endroit, Mimie vient l’apaiser, il vous a certainement, comme à moi, été révélé comme par suite d’une effusion de l’Esprit-Saint combien Marguerite Duras lui ressemblait.

On ne trouve pas, sur les plateformes habituelles, de vidéos montrant ces scènes. On ne trouve que la séquence du concert, dans laquelle l’identité entre M.D. et Little Bob apparaît avec moins de fulgurance, quoique la ressemblance y reste flagrante.

Le Havre (2011). Extrait. Aki Kaurismäki, réalisation, scénario & dialogues.
Distribution : André Wilms (Marcel Marx) ; Kati Outinen (Arletty Marx, la femme de Marcel) ; Jean-Pierre Darroussin (le commissaire Monet) ; Blondin Miguel (Idrissa Saleh, le jeune clandestin) ; …
Production : Finlande : Sputnik Oy et YLE ; France : Pyramide Productions ; Allemagne : Pandora Filmproduktion GmbH, 2011. Date de sortie : 2011.

Chanson :
Little BobLibero. Roberto Piazza, paroles & musique.
Little Bob (Roberto Piazza), chant ; Gilles Mallet, guitare ; Bertrand Couloume, basse ; Nicolas Noël, claviers ; Nico Garotin, batterie.

Le Havre est situé en face de Trouville, n’est-ce pas ? On le voit depuis Les Roches Noires, sauf par mauvais temps : « La mer est dans les embruns, enfouie. On ne voit plus Le Havre ni la longue procession des pétroliers arrêtés devant le port d’Antifer. » (L’été 80 [1981]. Dans : Marguerite Duras. Œuvres complètes III, Gallimard, impr. 2014 (Bibliothèque de la Pléiade ; 596), ISBN 978-2-07-012229-5, page 810.)

Je découvre en outre qu’au répertoire de Little Bob figure un morceau intitulé Outside. Il n’y a donc pas à discuter.

Vous voyez, quelquefois je faisais des articles pour les journaux. De temps en temps j’écrivais pour le dehors, quand le dehors me submergeait, quand il y avait des choses qui me rendaient folle, outside, dans la rue – ou que je n’avais rien de mieux à faire. Ça arrivait.
J’ai donc écrit des articles dans les journaux pour diverses raisons. La première étant sans doute en effet de sortir de ma chambre.
Marguerite Duras (1914-1996). Outside (1981). Albin Michel, impr. 1981 (Collection « Illustrations »), ISBN 2-226-01098-X, page 11.

Marguerite Duras (1914-1996). Photo © Hélène Bamberger - Éditions de Minuit

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :