Aller au contenu principal

Les enfants qui s’aiment • Prévert & Kosma

30 septembre 2020

Les portes de la nuit (1946). Extrait. Marcel Carné, réalisation ; Jacques Prévert, scénario (d’après l’argument de son ballet Le Rendez-vous), adaptation et dialogues ; Yves Montand (Diego), Julien Carette (M. Quinquina), Dany Robin (Étiennette, fille de M. Quinquina), Jean Maxime (Riquet, l’amoureux d’Étiennette), Fabien Loris (le chanteur des rues), Jean Vilar (Le destin), Nathalie Nattier (Malou Sénéchal), Pierre Brasseur (Georges, le mari de Malou)…, acteurs ; Joseph Kosma, musique. Production : France, Pathé Consortium Cinéma, 1946. Sortie : France, 1946.
Chanson :

Les enfants qui s’aiment. Jacques Prévert, paroles ; Joseph Kosma, musique.
Julien Loris, chant ; accompagnement d’accordéon et de guitare.
France, ℗ 1946.

Les portes de la nuit (1946), le film de Marcel Carné dans lequel on entend pour la première fois quelques notes des Feuilles mortes fredonnées par Yves Montand, n’a paraît-il connu aucun succès à sa sortie. Personne, du moins aucun critique, ne semble même avoir prêté attention à la fameuse mélodie qui deviendra par la suite l’une des plus célèbres chansons françaises de tous les temps.

Cependant la véritable chanson du film est celle que le personnage du « Chanteur des rues » (Julien Loris) fait entendre sous la station de métro Barbès-Rochechouart tandis que se noue une amourette entre Étiennette, la marchande de croissants (Dany Robin) et Riquet d’Aubervilliers (Jean Maxime). Très belle, bien que moins connue que Les feuilles mortes, elle est l’œuvre des mêmes auteurs : Jacques Prévert pour les paroles, Joseph Kosma pour la musique. Elle n’a pas connu la notoriété internationale des Feuilles mortes, mais a été reprise par de nombreux chanteurs français, notamment Juliette Gréco et Yves Montand, et encore Mouloudji, Germaine Montero, Catherine Sauvage ou Cora Vaucaire.

Juliette Gréco (1927-2020)Les enfants qui s’aiment. Jacques Prévert, paroles ; Joseph Kosma, musique.
Juliette Gréco, chant ; accompagnement d’orchestre ; André Grassi, direction.
France, ℗ 1951.

Les enfants qui s’aiment s’embrassent debout
Contre les portes de la nuit
Et les passants qui passent les désignent du doigt
Mais les enfants qui s’aiment
Ne sont là pour personne
Et c’est seulement leur ombre
Qui tremble dans la nuit
Excitant la rage des passants
Leur rage, leur mépris, leurs rires et leur envie
Les enfants qui s’aiment ne sont là pour personne
Ils sont ailleurs bien plus loin que la nuit
Bien plus haut que le jour
Dans l’éblouissante clarté de leur premier amour.
Jacques Prévert (1900-1977). Les enfants qui s’aiment (1946). Publié dans : Spectacle (1951).

Cora Vaucaire (1918-2011)Les enfants qui s’aiment. Jacques Prévert, paroles ; Joseph Kosma, musique.
Cora Vaucaire, chant ; accompagnement d’orchestre ; François Rauber, arrangements & direction.
France, ℗ 1965.

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :