Aller au contenu principal

(Raül) Refree & Lina (Rodrigues)

12 décembre 2019

Raül Fernandez Miró, dit Raül Refree, ou Refree tout court, est un musicien et producteur barcelonais. Il a à plusieurs reprises travaillé avec Sílvia Pérez Cruz, dont il a produit le premier album en solo : 11 de novembre (2012), et avec qui il a conçu et enregistré en duo le fameux album granada (2014). Cette grenade renfermait quelques merveilles, au premier rang desquelles Pequeño vals vienés sur un poème de Lorca. Autre échantillon de cette collaboration :

Sílvia Pérez Cruz & Raül Fernandez Miró (Raül Refree) | Que me van aniquilando. Paroles et musique traditionnelles (Andalousie) ; Enrique Morente, adaptation.
Sílvia Pérez Cruz, chant ; Raül Fernandez Miró (Raül Refree), guitare électrique.
Extrait de l’album granada. Espagne, ℗ 2014.

Que me van aniquilando (« Ils m’anéantissent »), accompagné à la guitare électrique, est un hommage au chanteur de flamenco Enrique Morente (1942-2010), considéré par certains puristes comme iconoclaste. Sílvia Pérez Cruz, qui connaît parfaitement – et qui pratique à l’occasion – les techniques du chant flamenco, s’en tient toujours prudemment à une évocation, à une stylisation du cante andalou.

Ce n’est pas le cas de Rosalía, catalane elle aussi, dont Raül Refree a produit en 2017 Los ángeles (2017), l’album qui a lancé avec succès la carrière de la jeune chanteuse, désormais célèbre en Espagne et au-delà. Il l’accompagnait sur l’album entier d’une guitare assez peu flamenca. Voici :

Rosalía & Refree | Catalina. Paroles et musique traditionnelles (Andalousie).
Rosalía, chant ; Raül Refree, guitare.
Vidéo : extrait de Suena Guernica, projet audiovisuel réalisé à l’occasion du 80e anniversaire de la toile Guernica de Picasso. Production : Espagne, Radio 3 et RTVE.es. Espagne, 2017.

Avec son deuxième album, El mal querer (2018), Rosalía semble évoluer vers le flamenco-pop, le R&B et autres styles voisins. Et voici que Raül Refree, qui n’y a aucunement participé, s’intéresse au fado. Foudroyé par cette musique, paraît-il, et en particulier par une voix, celle de Lina Rodrigues.

Lina Rodrigues (voir le billet Lina Rodrigues — Os lugares por onde andámos du 2 juin 2011) est une chanteuse très au point techniquement, dotée d’une voix juste et bien timbrée, agile et capable de virtuosité, à laquelle on pourrait reprocher de manquer un peu de caractère.

Avec elle, Refree se produit sous le nom collectif de « Lina_Raül Refree ». Un album est prévu pour janvier 2020, dont un titre (un fado du répertoire d’Amália Rodrigues, extrait de l’album Com que voz) a été publié par avance :

Lina_Raül Refree | Cuidei que tinha morrido. Poème de Pedro Homem de Mello ; Alain Oulman, musique.
Lina Rodrigues, chant ; Raül Refree, arrangements, claviers et production.
Espagne, ℗ 2019.

À leur propos, voici ce qu’on lit sur le site de Viavox Production, structure à laquelle ils sont affiliés :

Raül Refree a toujours été passionné par la musique populaire, il a donné une nouvelle perspective au flamenco, en produisant des artistes comme Rocío Márquez ou Niño de Elche et par ses albums en duo avec Rosálía et Sílvia Pérez Cruz. Lorsque, dans un club lisboète, il entendit la voix de Lina pour la première fois, il fut emporté par l’émotion. Ainsi est née l’envie d’explorer le répertoire d’Amália Rodrigues, en supprimant les dogmes instrumentaux du fado, tout en maintenant la profondeur de l’âme. Grâce au piano et à l’utilisation de synthétiseurs vintage – Moogs, Arps, Oberheims et Rolands – Raül Refree déploie des nuages ​​analogiques autour de la voix de Lina et, si les guitares traditionnelles ont disparu, la force solennelle du chant demeure.
Source : https://viavoxproduction.fr/artist/lina_raul-refree/

À chacun d’en juger. Pas de concert prévu en France dans l’immédiat, du moins à ma connaissance. Voici précisément une captation de concert réalisée cet été à Cartagène, en Espagne. Il s’agit du morceau traditionnel Canção da Beira Baixa, connu aussi par son incipit Quando eu era pequenina. Cette chanson faisait partie du répertoire scénique d’Amália, qui l’avait elle-même reprise de celui d’Edmundo Bettencourt (1889-1973), un des grands interprètes du fado de Coimbra dans la première moitié du XXe siècle.

Lina_Raül Refree | Canção da Beira Baixa (Quando eu era pequenina). Paroles & musique traditionnelles (Portugal, Beira Baixa).
Lina Rodrigues, chant ; Raül Refree, arrangements, claviers et production.
Captation : festival La mar de músicas, Cartagena (Région de Murcie, Espagne), cour de la Facultad de Ciencias de la Empresa de l’Universidad Politécnica de Cartagena (UPCT), 24 juillet 2019.
Vidéo : ev0ilusi0n. 25 juillet 2019 (mise en ligne).

3 commentaires leave one →
  1. stj permalink
    15 décembre 2019 09:36

    Cuidei que tinha morrido me plait,c’est assez reussi et me donne l’envie d’ecouter cet album.

    • 15 décembre 2019 09:49

      Il sort en janvier. Le 17, je crois. Il y a un autre extrait disponible depuis 2 ou 3 jours (c’était le lendemain de la publication du billet !) : Medo, toujours du répertoire d’Amália.

  2. stj permalink
    15 décembre 2019 11:47

    Merci,le chant de Lina Rodrigues n’est pas tres emouvant,pour moi en tout cas,mais cette version du Medo est bien meilleure que la version de Julio Resende.

Répondre à stj Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :